Fille de Gilbert Bécaud : elle est morte brûlée, la piste d'un crime non exclue

Plus d'un mois après l'incendie ravageur qui a tué la fille aînée de Gilbert Bécaud, Anne, la piste d'un crime n'est toujours pas écartée. Sur les réseaux sociaux, sa demi-sœur s'exprime sur ce drame.
Sommaire

La piste d'un crime n'est toujours pas écartée

Après le décès de Gilbert Bécaud, la famille Bécaud a récemment perdu Anne, la fille aînée du chanteur.

Le 3 septembre dernier, la maison d'Anne située à Saint-Pierre-de-Maillé (Vienne), au lieu-dit La Bauge, est ravagée par un incendie dont les causes restent floues.

Malgré l'intervention des pompiers et l’arrivée de renforts, elle a rapidement fini par s’effondrer. Après plusieurs heures de recherches dans les décombres, les soldats du feu ont retrouvé un corps calciné : celui d’une femme de 55 ans. Des analyses ADN avaient été effectuées pour confirmer l’identité de la victime.

Ce n'est que quelques jours plus tard que les experts ont pu affirmer avec certitude qu'Anne était bien morte calcinée dans les flammes.

Emily Becaud, la demi-sœur de la défunte, a publié un texte sur son compte Facebook dans lequel elle n'exclut pas la piste criminelle.

"Un mois après la tragédie qui a frappé notre famille, il ne fait plus aucun doute que ma sœur Anne a péri dans l'incendie de sa maison. Pourquoi ? Comment ? Nous ne savons rien des causes de son décès, crime ou accident. L'enquête est en cours, elle sera longue et la vie doit continuer.", a-t-elle écrit.

En quoi consiste l’identification d’un corps par l’analyse ADN ?

En cas de décès, les médecins ont généralement recours à une identification visuelle des victimes. Mais lorsque cela n’est pas possible - que le corps a été calciné, ou qu’il est déjà en état de décomposition avancée par exemple - l’analyse ADN est alors utilisée. En effet, l’ADN est propre à un individu, ne change pas au cours de sa vie et suit des lois d’hérédité. Il se dégrade lentement dans les tissus durs, comme les os, et peut être analysé à partir d’échantillons minuscules.

Selon le guide de la Croix Rouge “Personnes disparues, analyses ADN et identification des restes humains”, ce processus médico-légal suit cinq étapes :

  • prélèvement de l’ADN sur le corps ;
  • prélèvement d’ADN, à des fins de comparaison, sur un des proches de la personne disparue (enfant ou parent) ou à partir de cheveux, taches de salives ou autre tissu provenant de la victime, antérieurs à sa disparition ;
  • élaboration d’un profil ADN ;
  • comparaison des profils ADN ;
  • détermination du degré de similitude entre la personne décédée et son proche, ou le tissu de référence.

Consignes de sécurité : que faire en cas d’incendie ?

En 2018, 225 personnes sont décédées et 3 550 ont été blessées lors d’un incendie domestique, rappelle le ministère de l’Intérieur. 70 % d’entre eux surviennent la nuit, et surprennent les habitants dans leur sommeil. Les fumées toxiques peuvent tuer quelqu’un en quelques minutes.

Si vous êtes témoin d’un début d’incendie, le ministère de l’Intérieur recommande de tenter de l’éteindre durant la première minute, par jets de terre, de sable ou d’eau, et de téléphoner rapidement aux sapeurs pompiers en composant le 18. Il faut agir très vite. Pour rappel, on ne jette jamais d’eau sur de l’huile en feu…

Il faut également prévenir les autres résidents de la maison ou de l’immeuble, évacuer le bâtiment et rejoindre le lieu de rassemblement prévu en s’assurant que personne n’est resté sur les lieux.

Pour évacuer en toute sécurité, il est nécessaire de toucher une porte avant de l’ouvrir. Si elle est chaude, il faut trouver une autre issue, car le feu est sûrement de l’autre côté. Si la pièce est remplie de fumée, mieux vaut ramper vers un lieu sûr pour éviter de trop en inhaler. Enfin, si les cheveux ou les vêtements d’une personne s’enflamment, il faut étouffer le feu avec une serviette ou couverture épaisse, ou en se roulant par terre.

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.