Sommaire

Un dégât des eaux mal maîtrisé ou un taux d’humidité trop élevé et des moisissures peuvent se développer sur vos murs, votre plafond et votre sol. Mais quels sont les risques de ces spores pour votre santé ?

La moisissure, des symptômes qui ne trompent pas

Vos yeux vous piquent, votre gorge est irritée, votre respiration est sifflante voire plus difficile ? Vous subissez peut-être les effets de la moisissure sur vos murs. Découvrons comment agissent ces champignons microscopiques et quels sont les symptômes révélateurs ?

Qu’est-ce que la moisissure ?

Le niveau d’eau présent dans l’air doit normalement se situer entre 45 et 65 %. Au-delà, il devient problématique. Lorsque le taux d’humidité est trop élevé dans un logement, l’eau s’incruste dans les matériaux et des champignons microscopiques, de couleur verte, grise ou noire, se propagent. De ces tâches se dégagent des odeurs de renfermé ou même de terre. Votre logement risque de sentir le moisi et peut être endommagé. Mais le danger est également bien réel pour votre santé.

Les champignons qui composent la moisissure possèdent des spores qui se propagent dans l’air, à l’image du pollen pour les fleurs. Ils sont si microscopiques qu’ils se déplacent très facilement, permettant aux moisissures de se propager, mais aussi d’être respirés par les êtres vivants environnants.

Les symptômes provoqués par les moisissures

Les symptômes d’une exposition prolongée à la moisissure varient, mais certains peuvent être révélateurs d’une aggravation de l’état de santé général :

  • l’apparition d’irritations au niveau des yeux, de la gorge ou du nez
  • une respiration plus difficile et sifflante
  • l’apparition d’une toux inexpliquée
  • le nez bouché ou qui coule
  • des maux de tête
  • une fatigue chronique
  • des crises d’asthme
  • des insomnies

Si tout le monde peut être affecté par les moisissures, il est d’autant plus important de faire attention aux personnes les plus fragiles. Les enfants et les personnes âgées y sont particulièrement sensibles, de même que ceux souffrant de troubles respiratoires, en particulier d’allergies et d’asthme. Les individus immuno-déprimées sont également à risque.

Les pathologies déclenchées par les spores de moisissures

Les spores de moisissures peuvent être très néfastes pour le système respiratoire. Quelles sont les pathologies qui peuvent se déclencher ou être aggravées par une exposition prolongée ?

L’asthme et la toux

Votre respiration siffle depuis quelques semaines ? Vous souffrez peut-être d’asthme. Même si vous étiez au préalable en bonne santé, l’exposition aux moisissures peut entraîner un développement de cette maladie chronique chez l’adulte, mais en particulier chez les plus jeunes. D’après une étude de la Revue respiratoire européenne, les enfants étant exposés à de la moisissure visible développent un risque plus élevé d’asthme, mais aussi d’aggraver un asthme pré-existant.

Par ailleurs, les spores de moisissure peuvent irriter les voies respiratoires et donc entraîner de la toux pour des sujets même en bonne santé générale.

La rhinite allergique et l’aspergillose

La rhinite allergique est développée par une sensibilité à une substance allergène, en particulier le pollen, mais également les acariens ou les spores de moisissures. Cette réaction allergique se caractérise par un écoulement nasal, des éternuements, mais aussi une conjonctivite (irritation oculaire).

L’exposition prolongée à la moisissure peut aussi vous soumettre à un risque plus élevé d’infection pulmonaire, et en particulier à l’aspergillose. Cette pathologie regroupe les infections causées par des champignons appartenant au genre Aspergillus, dont les spores sont véhiculées par l’air. L’espèce Aspergillus fumigatus, fréquente sur les matières organiques humides en décomposition, provoque des allergies, des sinusites voire s’attaquer à d’autres parties du corps pour sa forme la plus invasive.

Des troubles neurologiques

Dans des cas les plus extrêmes, et notamment avec une exposition à la moisissure noire, les spores inhalés peuvent avoir un effet très négatif sur le système nerveux. Des chercheurs de l’Université Rutgers aux Etats-Unis ont déterminé une relation entre les sécrétions de champignons et le mauvais fonctionnement des neurones dopaminergiques, provoquant la maladie de Parkinson.

Stress et troubles mentaux

A cause des différents symptômes, comme les problèmes d’insomnie, la toux, ou encore le déclenchement de nouvelles pathologies non-expliquées, de nombreuses personnes subissent un fort stress. Elles peuvent également déclencher des troubles mentaux comme une dépression ou des sauts d’humeur.

Se prévenir des moisissures

Quand on a détecté un problème de moisissure, il est assez simple de s’en prévenir, et donc de rendre son environnement plus sain. D’autant qu’une exposition courte à de la moisissure n’aura pas d’effets graves sur la santé.

En cas de souci d’humidité dans votre appartement, il est important d’agir vite pour éviter tout effet irréparable sur votre santé. Nous vous listons quelques conseils faciles à mettre en place :

  • Faire en sorte que votre logement soit bien aéré et ventilé, en particulier les pièces humides
  • Regarder régulièrement l’état de vos murs, sols et plafonds et en particulier dans les chambres
  • Bien nettoyer ses murs avec des solutions anti-fongiques
  • Assécher les murs avec une résine, une solution hydrofuge ou de la peinture spécialisée
  • Installer un absorbeur d’humidité pour les pièces les plus touchées
  • Faites appel à un spécialiste pour les moisissures les plus tenaces et dangereuses

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

https://err.ersjournals.com/content/27/148/170137

https://www.pnas.org/content/early/2013/11/06/1318830110.abstract

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.