Allergies : ces 8 declencheurs sont presents dans votre maison

Bien que l’allergie soit souvent sous-estimée, l’OMS estime que c’est la quatrième maladie dans le monde et que d’ici 2050, la moitié de la population sera concernée par ce phénomène

Une nouvelle étude de l’Université du Michigan publiée le 15 mars dans la revue scientifique Nature Communications s’est intéressée aux conséquences que le changement climatique pourrait avoir sur les allergies dites saisonnières.

Allison Steiner, à la tête de l’étude, a estimé que l’augmentation pourrait être de 40% aux États-Unis d’ici 2100

Le changement climatique : vers une augmentation du pollen

Pour déterminer l’impact du changement climatique sur les allergies, les chercheurs ont créé une simulation grâce à un modèle développé par l'American Academy of Allergy, Asthma and Immunology (AAAAI). Cette stimulation s’est basée sur treize groupes de plantes courantes et productrices de pollen. L'équipe a comparé la simulation avec les chiffres estimés pour 2081 à 2100, à ceux de 1995 à 2014

Ils ont ensuite analysé comment la température, les précipitations et la concentration de dioxyde carbone pouvaient façonner les futures saisons polliniques. Des conditions plus chaudes, et un dioxyde de carbone plus élevé favorisent la pousse des plantes, et donc la production de pollen. 

D’après les résultats, des températures plus chaudes pourraient décaler la saison printanière et la faire débuter 10 à 40 jours plus tôt. Selon les chercheurs, d’ici 2050 la saison des pollens pourrait être jusqu’à deux mois plus longue. 

Asthme : des symptômes plus sévères à craindre à l’avenir

Si la saison de pollen dure plus longtemps, les allergiques seront forcément impactés plus longuement. Mais au-delà de la durée, l’étude ajoute que les symptômes seront plus graves. En effet, les symptômes sont proportionnels à la quantité inhalée. Donc plus une personne est exposée à une grande quantité, plus elle subira des symptômes sérieux.

De plus, les différentes variétés de plantes se développent habituellement à différentes périodes. Hors, si le cycle est modifié, elles se chevaucheront et les concentrations globales de pollens seront plus élevées. L’asthme risque alors de s’aggraver et d’avoir des conséquences plus violentes.

Selon Allison Steiner, cette nouvelle étude « constitue un premier pas vers le développement de meilleurs instruments pour comprendre comment le pollen pourrait évoluer à l’avenir et aider les gens à mieux se prémunir face aux effets que cela a sur leur santé. »

La scientifique reste positive et précise que cela peut être évité si l’on agit maintenant. "Ce qui se passe entre 2050 et 2100 dépend vraiment des choix humains. Nous espérons vraiment que cela va changer. Il reste beaucoup de travail à faire pour pouvoir effectuer ce changement".

Si l’allergie saisonnière touche de nombreuses personnes, notamment la nuit, beaucoup d’autres existent, avec parfois des facteurs au sein même de notre maison. Une étude américaine de 2018 a fait un test sur 7 000 foyers. Les chercheurs ont découvert que parmi elles, au moins 3 allergies étaient présentes dans 90% des domiciles. L'American Academy of Allergy, Asthma and Immunology (AAAAI), a cité les déclencheurs d’allergies d’intérieur qui affectent des millions de gens tout au long de l’année. Voici les 8 principaux déclencheurs et comment les atténuer. 

Les acariens

1/8
Allergies : ces 8 déclencheurs sont présents dans votre maison

Les acariens sont les allergènes les plus courants dans une maison, selon l’Académie Américaine d’Allergie, d’Asthme et d’Immunologie (AAAAI). Ce sont des parasites microscopiques qui se nichent dans le linge, les oreillers ou les tapis. Ils prolifèrent dans les milieux humides, il est donc important de conserver un taux d’humidité de 40 à 50 % dans votre habitat.

Certaines literies sont spécialement antibactériennes et anti allergies. S’il faut valoriser ces dernières, d’autres sont à éviter, comme les literies en duvet qui favorisent la présence des acariens. L’AAAAI conseille de laver sa literie à l’eau chaude au moins une fois par semaine. La plupart des experts s’accordent à dire qu’une literie ne doit pas dépasser 10 ans.

Les chats

2/8
Allergies : ces 8 déclencheurs sont présents dans votre maison

Un autre allergène parmi les plus connus provient de nos amis les chats. D’après les experts, 10% de la population occidentale serait allergique aux chats. L'allergène, la substance qui déclenche l’allergie, présente chez le chat est une protéine nommée fel d1. Cette dernière est présente dans sa salive et sa fourrure, d'où la fameuse allergie aux poils de chats.

Si l’allergie n’est pas trop sévère, il n’est pas nécessaire de se séparer de son compagnon à quatre pattes. Certaines mesures peuvent être prises, comme lui éviter l’accès à certaines pièces dont la chambre à coucher.

Les chiens

3/8
Allergies : ces 8 déclencheurs sont présents dans votre maison

Après les félins, on retrouve les meilleurs amis de l’homme, les chiens. Contrairement au chat, les protéines du chien sont beaucoup plus lourdes et restent plus facilement sur le sol. Passer régulièrement l’aspirateur est un moyen assez simple de se débarrasser des allergènes sans se débarrasser de son chien. Lui donner un bain plusieurs fois par semaine peut également diminuer les risques, selon l’American Academy of Otolaryngology-Head and Neck Surgery Foundation.

Les souris et les rats

4/8
Allergies : ces 8 déclencheurs sont présents dans votre maison

Les allergènes des souris et des rats sont des protéines présentes dans l’urine. L’AAAAI conseille une protection antiparasite, ainsi que la mise en place de pièges et un nettoyage méticuleux, pour éviter leur apparition et la propagation de leurs allergènes.

Les rongeurs

5/8
Allergies : ces 8 déclencheurs sont présents dans votre maison

Les allergènes des rongeurs sont particulièrement puissants et peuvent causer des allergies graves. Elles sont également présentes dans leur urine, qui en séchant émet des protéines allergisantes que l’on respire. En cas d’allergie, il faut éviter de placer la cage dans sa chambre.

Les cafards

6/8
Allergies : ces 8 déclencheurs sont présents dans votre maison

Comme le décrit l’American Lung Association, les allergènes des cafards sont similaires à ceux des acariens. Ils se collent aux autres particules et se déposent sur les surfaces. Ils se font essentiellement par le biais de la poussière des oreillers, de la literie et autres tissus. Encore une fois, l’hygiène est très importante pour y remédier. Il faut également bloquer toutes les fissures qui pourraient leur servir de lieux de passages pour entrer dans la maison, comme une fissure dans un mur, ou dans le sol. 

La moisissure

7/8
Allergies : ces 8 déclencheurs sont présents dans votre maison

Les moisissures sont des champignons microscopiques qui se développent dans des endroits obscurs et mal aérés comme la salle de bain. Pour s’en débarrasser, le plus important est de réduire l’humidité, de nettoyer et d’aérer.

Les plantes d'intérieur

8/8
Allergies : ces 8 déclencheurs sont présents dans votre maison

La moisissure se développe avec l’eau, et elle peut donc se développer dans l’eau des plantes. En avoir trop dans un intérieur peut alors augmenter le risque d’allergies dues à la moisissure. En cas de trop grosse allergie, il est déconseillé d’en avoir dans sa chambre. 

Sources

https://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/air-exterieur/pollens-et-allergies/article/effets-des-pollens-sur-la-sante#:~:text=L'exposition%20de%20la%20population,et%20de%2030%20%25%20des%20adultes.

https://www.jacionline.org/article/S0091-6749(17)31590-7/fulltext

https://www.aaaai.org/conditions-treatments/allergies

https://www.lung.org/clean-air/at-home/indoor-air-pollutants/cockroaches

https://www.inserm.fr/dossier/allergies/#:~:text=Aujourd'hui%2C%20la%20pr%C3%A9valence%20de,et%205%25%20chez%20les%20enfants.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.