9,58 millions. C’est le nombre de personnes testées positives au Covid-19 durant le mois de janvier, en France. Un nombre de contaminations record, qui s’explique essentiellement par la haute contagiosité du variant Omicron, majoritaire sur notre territoire. Heureusement, s’il est plus virulent, il occasionne moins de formes sévères de la maladie.

En outre, une question se pose désormais : toutes ces personnes récemment infectées par cette souche du coronavirus sont-elles immunisées contre une réinfection ? Et si oui, pour combien de temps ? Le point sur ce que nous savons déjà…

Infection au Covid-19 et vaccination confèrent une immunité différente

Tout d’abord, il convient de distinguer la protection naturelle développée suite à une infection et celle conférée par la vaccination. En effet, les vaccins actuellement disponibles contre le SARS-CoV-2 permettent à notre système immunitaire de reconnaître la protéine Spike du virus (protéine qui lui permet de pénétrer notre organisme) et de produire des anticorps pour la neutraliser.

Après une infection, la réponse immunitaire est différente ; la protection est plus large. En effet, les défenses de l’organisme cibleront toutes les parties du virus, pas seulement la protéine Spike. Le corps sera donc plus armé contre une réinfection par la même souche.

Pour autant, ce n’est pas une raison pour zapper le vaccin et essayer, à la place, de se faire infecter par Omicron. Même si ce dernier est généralement plus bénin que les variants précédents, les hospitalisations restent toujours possibles, de même que les séquelles persistantes - le fameux “Covid long”. Le vaccin, lui, présente l’avantage de protéger contre les formes graves.

Variant Omicron : combien de temps dure l’immunité ?

Vous avez été infecté par le variant Omicron et souhaitez savoir combien de temps vos anticorps vous confèrent une protection contre une potentielle réinfection ? Malheureusement, il est encore trop tôt pour le dire… Dans un document publié en février 2021, la Haute Autorité de santé indiquait que les personnes ayant été testées positives au Covid-19 “doivent être considérées comme protégées pendant au moins 3 mois, mais plus probablement 6 mois”.

On peut donc supposer qu’il en est plus ou moins de même avec le variant Omicron, sans pour autant en être totalement certains. D’autant que l’émergence d’un nouveau variant pourrait rebattre les cartes de cette immunité, si celui-ci échappe aux anticorps développés par notre organisme. Le sous-variant BA.2, notamment, pourrait bien avoir développé une forme de résistance… Au Danemark, où il est majoritaire, plusieurs cas de personnes infectées par Omicron, puis par BA.2, ont effectivement été enregistrés.

"C'est un risque que l'on considère, en partie pour comprendre pourquoi il y a cette remontée des cas quotidiens au Danemark. Mais il faudra du temps pour avoir des données", tempère Etienne Simon-Loriere, responsable de l'unité de génomique évolutive des virus à ARN à l'Institut Pasteur, interrogé par Le Parisien.

Omicron : plus de risques que pour les autres variants ?

En Angleterre, une étude de l’Imperial College de Londres publiée à la mi-décembre estime quant à elle quele risque de réinfection avec le variant Omicron était 5,4 fois plus élevé qu’avec le variant Delta. Une autre étude citée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) assure quant à elle que la protection contre une réinfection symptomatique est de 56% avec Omicron, contre 90% avec les variants précédents. Il y aurait donc moins de risques avec le variant Omicron d'être contaminé à plusieurs reprises. "La réponse immunitaire a une mémoire, ça vous permet aussi de ne pas être réinfectés par le même virus plus tard", a expliqué à ce sujet rappelé Éric Vivier, professeur d'immunologie à l'Assistance publique des hôpitaux de Marseille, sur TV5 Monde. Ainsi, un patient contaminé par Omicron ne devrait plus pouvoir contracter le variant Omicron. En revanche, un patient contaminé par le variant Delta ou Omicron (ou variant BA.1) peut "probablement" être contaminé par BA.2.

Sources

Alors que la vague de Covid-19 due à Omicron reflue, voici ce que l'on sait sur la possibilité de retomber malade, France Info, 2 février 2022. 

Covid-19. Voici ce que l’on sait sur les risques de réinfection après avoir été positif à Omicron, Ouest France, 3 février 2022. 

Stratégie de vaccination contre le SARS-CoV-2 : vaccination des personnes ayant un antécédant de Covid-19, HAS ,11 février 2021. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.