Covid-19 : les symptomes du variant Omicron a surveiller

Originaire d’Afrique du Sud, le variant Omicron semble beaucoup plus contagieux que la souche initiale du SARS-CoV-2 découverte à Wuhan, il y a déjà deux ans. Mais quels sont ses symptômes ? Sont-ils plus ou moins graves que ceux que l’on observait déjà avec le variant Delta ? Medisite fait le point dans ce diaporama.

Variant Omicron : une souche très contagieuse

Le variant Omicron a pris de court un monde déjà très éprouvé par deux ans de pandémie. "Partout dans le monde, depuis décembre 2021, le variant Omicron, et plus précisément la lignée BA.1 (ou 21K, dans la classification Nextstrain, a supplanté le variant Delta (lignée B.1.640). Ce remplacement s’est fait encore plus rapidement que celui du variant Alpha par Delta courant 2021. En France et partout ailleurs, on voit aussi se propager depuis janvier sa sous-lignée BA.1.1.", a expliqué Samuel Alizon, Institut de recherche pour le développement (IRD), à la revue scientifique The Conversation.

"En France, grâce à une collaboration avec le laboratoire CERBA et le CHU de Montpellier, notre équipe a estimé que le variant Omicron/BA.1 était devenu majoritaire pendant la 3ᵉ semaine de décembre et hégémonique peu après. Depuis fin janvier, le pourcentage de BA.2 (le sous-variant d'Omicron NDLR) parmi les dépistages a doublé tous les dix jours en janvier pour devenir majoritaire à la fin février", poursuit l'expert.

Covid-19 : le vaccin moins efficace sur Omicron ?

Plusieurs études ont montré qu'Omicron se montre plus résistant aux vaccins covid que la souche originelle et les précédents variants. Toutefois, si la vaccination protège moins d'une contamination, elle évite de développer des formes graves

"Selon la dernière synthèse publique britannique, l’efficacité vaccinale vis-à-vis de l’infection symptomatique par Omicron est faible et décroît rapidement. Avec seulement deux doses, la protection n’est plus que de 10 % après 6 mois, contre plus de 40 % pour Delta. En revanche, elle se maintient au-dessus de 40 % jusqu’à 6 mois après la 3 e dose. Heureusement, l’efficacité vaccinale vis-à-vis de l’hospitalisation dépasse les 75 % jusqu’à six mois après le rappel", a précisé à la revue The Conversation Mircea T. Sofonea, Maître de conférences en épidémiologie et évolution des maladies infectieuses, laboratoire MIVEGEC, Université de Montpellier.

Vacciner les pays en développement pour éviter les nouveaux variants

"L’Afrique du Sud devrait être félicitée pour avoir détecté, séquencé et signalé la variante Omicron, et non pénalisée", a déclaré l'OMS. Elle affiche ainsi son soutien au pays africain qui avait dénoncé le 28 novembre dernier une “injustice” et appelé à la “levée immédiate et urgente” des restrictions de voyage la pénalisant.

L’OMS souligne plutôt l’importance d’instaurer un “nouvel accord sur les pandémies” à l’échelle mondiale, visant à les prévenir et à les combattre. “L’émergence de la variante Omicron hautement mutée souligne à quel point notre situation est périlleuse et précaire”, a ainsi souligné Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS. “Plus de 80 % des vaccins du monde sont allés aux pays du G20 ; les pays en développement dont la plupart se trouvent en Afrique, n’ont reçu que 0,6 % de tous les vaccins”.

Or, une population à moitié vaccinée favorise l’émergence de nouveaux variants. Le monopole qu’ont les pays développés sur les vaccins risque donc de se retourner contre eux à moyen terme, en favorisant la propagation de mutations plus contagieuses et résistantes. “Nous ne devrions pas avoir besoin d’un autre rappel à l’ordre ; nous devrions tous être bien éveillés à la menace de ce virus”, insiste le Dr Tedros. “Tout cela se reproduira à moins que vous, les nations du monde, ne vous unissiez pour dire d’une seule voix : plus jamais ça !”.

Une occlusion veineuse rétinienne (OVR)

1/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

Une étude publiée le 14 avril sur JAMA Network menée par des chercheurs de l'Université du Michigan (Etats-Unis) met en évidence un rapport de cause à effet entre une infection à la Covid et une occlusion veineuse rétinienne (OVR), comparable à un "AVC de l'œil", qui peut aboutir sur une baisse de la vue, voire une perte dans certains cas. 

Ces affections potentiellement irréversibles et graves touchent l'œil.

Les vaisseaux sanguins qui se trouvent au niveau de la rétine sont obstrués par des caillots ou des dépôts de graisse : c'est ce que l'on appelle un AVC de l'œil. Cela affecte la vision : la rétine est la partie de l'œil qui perçoit la lumière et qui transmet par la suite les images au cerveau. 

Le Croup

2/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

Les médecins du Boston Children's Hospital rapportent que 75 enfants sont venus au service des urgences de leur établissement avec le croup et le COVID-19 du 1ᵉʳ mars 2020 au 15 janvier 2022. "Certains cas étaient étonnamment graves, nécessitant une hospitalisation et davantage de doses de médicaments par rapport au croup causé par d'autres virus. Un peu plus de 80% se sont produits pendant la période omicron", précise leur rapport paru dans une prépublication de la revue Pediatrics.

Le croup, connu médicalement sous le nom de laryngo-trachéo-bronchite, est une maladie respiratoire courante chez les bébés et les jeunes enfants. Il se caractérise par une toux dite "aboyante" ainsi que des respirations aiguës et bruyantes. Cela se produit lorsque le rhume et d'autres infections virales provoquent une inflammation et un gonflement autour du larynx, de la trachée et des bronches.

Brûlures d'estomac

3/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

De nombreux malades infectés par Omicron indiquent souffrir de brûlures d'estomac. Selon le journal italien Diari de Girona, ce trouble serait un des premiers signes de contagion.

Vomissement

4/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

Les services de santé de l'État de l'Alabama (USA) mettent en garde contre les troubles gastro-intestinaux comme les vomissements. Ils sont plus fréquents. "Avec Omicron, les patients qui souffrent de problèmes gastro-intestinaux ont un état qui s'aggrave et présentent davantage de symptômes", a précisé le Dr Bill Admire sur la chaîne de télévision WPMI-TV.

Voir la suite du diaporama

Douleurs abdominales

5/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

Les douleurs abdominales sont d'autres troubles gastriques repérés.

Nausée

6/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

Le professeur Spector, co-fondateur de l'application britannique ZOE qui répertorie les symptômes de la covid-19, rapporte que les personnes infectées par Omicron disent avoir des nausées.

Diarrhée

7/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

Le Center for Disease Control (CDC) basé aux États-Unis, affirme que les personnes atteintes de Covid peuvent aussi être victimes de diarrhées. "Si, lorsque vous allez aux toilettes, vous constatez que vous avez la diarrhée, cela pourrait bien être un signe que vous avez attrapé Omicron", a déclaré le CDC.

Les personnes dont le système immunitaire est affaibli sont souvent susceptibles de souffrir de diarrhée ou d'autres désagréments gastro-intestinaux.

Perte d'appétit

8/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

D'après les rapports de santé obtenus grâce à l'application ZOE COVID Study, la perte d'appétit fait aussi partie des symptômes d'Omicron.

Paralysie du sommeil

9/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

Plusieurs patients britanniques infectés par le variant omicron se plaignent de souffrir de paralysie du sommeil. Ce trouble du sommeil se caractérise par une impossibilité de bouger ou de parler pendant quelques secondes au réveil. Il peut être associé à une sensation de présence inquiétante et des hallucinations. 

Toutefois, aucun lien scientifique n'a été établi pour le moment. Certains experts avancent que les hausses de cas de paralysie du sommeil peuvent aussi découler de l'atmosphère anxiogène de la pandémie.

Brouillard cérébral

10/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

Des médias britanniques rapportent que l'un des symptômes les plus courants du variant Omicron est le brouillard cérébral - alors qu'un quart des patients atteints de la souche initiale du virus. Concrètement, ce symptôme se caractérise par des pertes de mémoire, des difficultés à traiter les informations et à s'organiser, ainsi qu'une réflexion plus lente que d'ordinaire. 

Nez qui coule

11/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

Plusieurs symptômes spécifiques au variant omicron ont été repérés par le biais de l'application britannique ZOE qui répertorie tous les signes de la maladie. Ses utilisateurs infectés par la nouvelle souche se plaignent souvent d'avoir des écoulements nasaux.

Eternuements

12/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

Les éternuements semblent fréquents avec le variant Omicron.

Maux de dos

13/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

Les malades touchés par le variant Omicron semblent souffrir de maux de dos

Eruptions cutanés sur les mains, les pieds et le coude

14/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

Le variant Omicron peut aussi se manifester par des éruptions cutanées. C'est ce qu'a évoqué le médecin britannique David Lloyd. Le 7 décembre dernier, il affirmait que "15% des enfants contaminés par Omicron présentaient une éruption cutanée".

D'après l'application ZOE Covid qui recence les différents symptômes du virus, ils commencent sur la paume des mains ou la plante de vos pieds.

A priori, ces éruptions cutanés se présentent dans un premier temps sous la forme d'une bosse et impliquent des démangeaisons.

Par la suite, les symptômes peuvent s'étendre sur tout le corps, mais plus généralement sur les coudes, les genoux et le dos de vos mains et de vos pieds.

Un autre type d'éruption cutanée décrit par les patients est l'engelure. Il va s'agir de plaques douloureuses pouvant apparaître avec une coloration violette ou rouge aux niveaux des extrêmités.

Maux de tête

15/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

Les maux de tête peuvent être un signe de variant Omicron.

Sueurs nocturnes

16/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

Le Dr Unben Pillay, un médecin généraliste américain, a détaillé les symptômes signalés par les patients touchés par le variant Omicron lors d'un séminaire organisé par le ministère sud-africain de la Santé. L'un des symptômes semble apparaître durant la nuit : certains patients se plaignent à priori de sueurs nocturnes.

Fatigue extrême

17/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

Parmi les symptômes observés chez les patients contaminés par le variant Omicron, on peut citer une importante fatigue, qui dure un à deux jours. 

Muscles endoloris

18/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

Les patients atteints de cette forme de Covid-19 se sont également plaints d’avoir les muscles “endoloris”.

Toux sèche

19/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

Le Dr Angelique Coetzee, présidente de l'Association médicale d'Afrique du Sud, a indiqué à nos confrères de l’AFP que les patients contaminés par le variant Omicron souffrait aussi de toux sèche. 

Gorge qui gratte

20/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

Les patients auscultés par le Dr Coetzee se plaignaient également d’une “gorge qui gratte”. 

Faible fièvre (plus rarement)

21/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

Seuls quelques patients atteints de la variante Omicron de la Covid-19 souffraient d’une “faible fièvre”. 

La nourriture chaude semble dégager une odeur de poubelle

22/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

Après l’anosmie, qui se caractérise par la perte totale de l’odorat, un nouveau symptôme touche de nombreuses personnes infectées par le variant Omicron. Il s’agit de la parosmie, une distorsion des odeurs déclenchée par la nourriture chaude. En clair, votre aliment semble dégager une odeur... de poubelles. Ce dérèglement a été mis en avant dans un reportage de Brut America, relayé par L’Indépendant

Concrètement, lorsque des patients ont mangé des aliments chauds, ces derniers leur faisait sentir la nourriture consommée comme un plat fétide. En réalité, "ce n’est pas le goût qui a changé, mais la perception de la saveur", selon Federica Genovese, experte du Monell Chemical Senses Center. 

Perte du goût et de l’odorat

23/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

Si initialement, aucune perte du goût et de l’odorat n’avait été observée chez les personnes contaminées par le variant Omicron, dorénavant certains patients ont fini par présenter ces symptômes.

Voix rauque

24/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

Des scientifiques ont recueilli les rapports de santé des contributeurs signalant des cas positifs via l'application ZOE COVID Study en décembre 2021. La voix rauque faisait aussi partie des symptômes.

Teinte pâle, grise ou bleue

25/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

Une teinte pâle, grise ou bleue sur la peau, les lèvres ou le lit des ongles peut annoncer une forme sévère du Covid-19 liée au variant Omicron. 

Douleurs dans la poitrine

26/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

Une douleur dans la poitrine peut être révélatrice d’une forme grave du Covid-19 liée au variant Omicron. 

Confusion

27/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

Les patients souffrant d’une forme grave du Covid-19 liée au variant Omicron peuvent ressentir une forme de confusion. 

Incapacité à se réveiller ou à rester éveillé

28/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

L’incapacité à se réveiller ou à rester éveillé peuvent aussi être les signes d’une infection sévère au variant Omicron. 

Frissons

29/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

D'après les rapports de santé obtenus grâce à l'application ZOE COVID Study, les frissons font aussi partie des symptômes d'Omicron.

Douleur oculaire

30/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

D'après les rapports de santé obtenus grâce à l'application ZOE COVID Study, les douleurs oculaires font aussi partie des symptômes d'Omicron.

Glandes enflées

31/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

D'après les rapports de santé obtenus grâce à l'application ZOE COVID Study, les patients présentent aussi les glandes enflées en cas d'infection par le Omicron.

Les douleurs articulaires

32/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

Selon le NHS (système de santé publique britannique), les douleurs articulaires au niveau du dos, du cou, des épaules et du genou peuvent révéler une contamination par le variant Omicron. "Les patients nous ont parlé de problèmes d'épaule et de dos. Mais ces problèmes articulaires et musculaires peuvent survenir dans n'importe quelle partie du corps. Certaines personnes présentent des douleurs généralisées qui peuvent aller et venir pendant un certain temps".

Des fourmillements dans les bras ou les jambes

33/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

"Certaines personnes font également état de sensations étranges ou altérées telles que des engourdissements ou des fourmillements et une faiblesse dans les bras ou les jambes", rapporte encore le NHS.

Odynophagie

34/34
Covid-19 : les symptômes du variant Omicron à surveiller

Une étude suédoise a mis en avant l'existence d'un symptôme appelé odynophagie chez certains patients atteints du variant Omicron. Ce symptôme se caractérise par une difficulté, voire une douleur à la déglutition.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

https://theconversation.com/comment-le-variant-omicron-ba-2-a-repousse-les-limites-initiales-du-covid-19-177292

Les autorités sanitaires françaises surveillent les cas possibles de personnes atteintes du variant Omicron sur le territoire français, Communiqué de presse d'Olivier Véran, 28 novembre 2021. 

Covid-19 : Omicron montre la nécessité d’un accord mondial sur les pandémies, selon le chef de l’OMS, Nations Unies / ONU Info, 29 novembre 2021. 

Variant Omicron : ce que l'on sait sur les huit cas potentiels détectés en France, La Dépêche avec AFP, 29 novembre 2021. 

Covid-19 et variant Omicron : ce que dit le conseil scientifique, “Trop tôt” pour affirmer qu’il est plus virulent, SudOuest.fr, 29 novembre 2021. 

covidtracker.fr 

Données de l'application COVID britannique ZOE

Department of ENT Diseases, Karolinska University Hospital, Stockholm, Suède

https://jamanetwork.com/journals/jamaophthalmology/fullarticle/2790986

Voir plus
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.