Alors que le variant BA.2 d’Omicron est actuellement majoritaire en France, le virus n’a de cesse de muter. Le variant Deltacron, également appelé variant XD, est également en circulation dans l’Hexagone. En début de semaine, les autorités sanitaires du Royaume-Uni ont cette fois lancé l'alerte au sujet d’un nouveau variant qu’ils craignent être encore plus contagieux : le variant XE. Selon le site du gouvernement britannique, 637 cas de ce nouveau variant ont été détectés dans le pays depuis le 19 janvier dernier. On ne parle pas cette fois de Deltacron, variant hybride de Delta et Omicron, mais du variant XE, recombinant de deux souches d'Omicron : BA.1 et BA.2. Ce variant pourrait se propager 10% plus vite que la souche actuelle, mais les scientifiques ont déclaré qu'ils l'étudiaient encore.

Ce variant XE n'a pas été détecté seulement au Royaume-Uni. En effet, il a également été repéré en Israël. D’après le ministère de la Santé, deux cas ont été découverts grâce à des tests PCR réalisés à l’aéroport Ben Gourion, comme le précise le média isarélien Haaretz.

Variant XE : une mutation encore plus contagieuse ?

Les variants recombinants ne sont pas un phénomène inhabituel, en particulier lorsqu'il y a plusieurs variantes en circulation, et plusieurs ont été identifiées au cours de la pandémie à ce jour. Comme pour les autres types de variantes, la plupart disparaîtront relativement rapidement”, tient à rassurer le professeur Susan Hopkins de l’Agence de sécurité sanitaire du Royaume Uni (The UK Health Security Agency - UKHSA).

Selon elle, ce recombinant particulier, XE, “a montré un taux de croissance variable et nous ne pouvons pas encore confirmer s'il a véritablement un taux de contagion supérieur”. “Jusqu'à présent, il n'y a pas assez de preuves pour tirer des conclusions sur la transmissibilité, la sévérité ou l'efficacité du vaccin”, temporise Susan Hopkins. Un rapport de l'UKHSA indique que "le XE montre des preuves de transmission communautaire en Angleterre, bien qu'il représente actuellement moins d'un pour cent du total des cas séquencés".

]

XD est peut-être un peu plus préoccupant

"Les recombinants qui contiennent la pointe et les protéines structurelles d'un seul virus (comme XE ou XF) sont assez susceptibles d'agir de la même manière que leur virus parental...", assure Tom Peacock, virologue à l'Imperial College de Londres. "XD est peut-être un peu plus préoccupant... Il a été trouvé en Allemagne, aux Pays-Bas et au Danemark et il contient les protéines structurelles de Delta. Si l'un de ces recombinants devait agir très différemment de son parent, ce pourrait être XD…", assure le scientifique.

Selon des données de Santé Publique France datant du 17 mars dernier, il y avait 41 séquences du variant hybride XD détectées en France. "Ces séquences correspondent à des cas provenant de plusieurs régions et remontant à début janvier 2022, ce qui suggère une circulation à des niveaux faibles depuis plusieurs semaines", précise l'agence nationale de santé publique.

Dans son point épidémiologique du 23 mars dernier, Santé publique France explique que ce nouveau variant est composé :

  • en majorité du génome duvariant Delta “qui correspond au sous-lignage AY.4” ;
  • d’une petite portion du génome du variant Omicron (sous-lignage BA.1) : le gène S qui code pour la protéine Spike (celle qui permet au virus de se fixer au récepteur ACE2 des cellules humaines avant de pénétrer à l’intérieur pour les infecter).

"Tous ces variants recombinants, y compris les plus petits clusters, doivent être surveillés de près pour détecter des signes de croissance et des tentatives doivent être faites pour les isoler et caractériser si possible", conclut le scientifique Tom Peacock.

Sources

COVID-19 variants identified in the UK, gov.uk, 25 mars 2022.

https://www.gov.uk/government/news/covid-19-variants-identified-in-the-uk  

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.