Plaques rouges sur le corps : 9 causes possibles !Istock

Vous constatez des éruptions cutanées étendues sur certaines parties du corps, les bras, les jambes, le visage ou encore le cuir chevelu ?

Les boutons ou plaques rouges sur le corps, comme des taches cutanées rouges, proviennent de tellement de causes différentes, de la chaleur aux troubles hormonaux, les allergies cutanées en passant par l'alimentation, qu'il est conseillé de consulter un médecin généraliste ou un dermatologue afin qu'il puisse poser un diagnostic précis.

D'où viennent les plaques rouges sur le corps ?

Les boutons rouges et les plaques sur la peau sont des manifestations cutanées qui se rencontrent plus fréquemment lors d'un changement d'environnement ou d'une période de la vie particulièrement préoccupante. Il peut notamment s'agir d'une maladie de peau telle que l'eczéma ou le psoriasis. Cela peut aussi être un symptôme de la varicelle ou résulter d'une réaction cutanée à la suite de piqûres d'insectes.

Il arrive également qu’une plaque rouge apparaisse en quelques minutes. Elle peut alors trouver son origine dans une allergie alimentaire.

Plaques cutanées : des démangeaisons possibles

Les plaques rouges, parfois en relief, sont la manifestation cutanée d’une réponse immunitaire non adaptée lorsqu’une personne consomme certains aliments. Elles peuvent s’accompagner de démangeaisons ou de manifestations beaucoup plus graves, comme un œdème de Quincke ou encore un choc anaphylactique.

En cas d’allergie alimentaire, il est nécessaire de consulter un médecin. Un test biologique permet de détecter quel allergène est responsable de plaques rouges sur le corps. Le médecin pourra alors conseiller les bons traitements.

En cas de démangeaisons trop invalidantes liées à des allergies cutanées, des traitements anti-histaminiques, sous forme de crème ou de pommade, pourront être prescrits par le médecin généraliste ou le médecin dermatologue. Ils permettront de soulager l'inconfort et éviteront de se gratter et d'aggraver les lésions.

L’eczéma atopique, une maladie qui évolue par poussées

"L'eczéma atopique, également appelé dermatite atopique, est une maladie inflammatoire chronique de la peau, non contagieuse et évoluant par poussées", informe le Dr Xavier Ballongue.

Elle survient sur un terrain particulier qui favorise le développement des allergies (atopie).

Souvent, son apparition est liée à une histoire familiale. Selon les études, 50 à 70 % des enfants atteints d'eczéma atopique ont un parent du premier degré (père, mère, frère ou sœur) qui en a été lui-même atteint.

Cette maladie touche principalement l'enfant. Il commence, très tôt dans la vie (dès l'âge de 3 mois) et il est alors appelé eczéma du nourrisson. Il évolue par poussées chez le bébé et l'enfant, disparaît en général avant l'adolescence, mais peut persister à l'âge adulte.

Pour l’identifier, certains signes spécifiques sont à prendre en compte :

  • une urticaire associée à de fortes démangeaisons (ou prurit) ;
  • des lésions cutanées d'eczéma ;
  • des périodes de poussées entrecoupées de périodes de rémission, sans eczéma, de durée variable.

Eczéma : quels sont les symptômes sur un bébé ?

Quand il s'agit de plaques rouges sur un nourrisson, pour savoir si les éruptions cutanées sur un bébé sont bien de l’eczéma, vous pouvez vous fier à la localisation des rougeurs qui se situent le plus souvent “au niveau des plis, du coude, du genou”.

Le Dr Dupont, auteur du livre Soigner sa peau au naturel, nous précise que “la peau a tendance à être irritée et à démanger”. Selon le médecin, ancien chef de clinique en dermatologie, face à cette éruption cutanée, il est conseillé de se fier “à la topographie, à la rougeur et à la peau très, très sèche” pour identifier de l'eczéma chez votre nourrisson.

La maladie dermatologique peut “commencer par une poussée, mais petit à petit ça se pérennise et le nourrisson se gratte de plus en plus. L'urticaire a tendance à se généraliser et peut toucher tout un bras ou toute une jambe” selon le dermatologue.

En cas d’eczéma, le médecin assure que “la première des choses est d’éviter tous les irritants”. Il recommande, en effet, de ne “porter que du linge en fil de coton blanc”. “Pas de colorant, pas de lessive, et il faut tout laver au savon paillettes et éviter les assouplissants, car ce sont des facteurs aggravants”, martèle le dermatologue.

Plaques rouges : le stress peut être en cause

Une exposition aigue au stress ou de l'anxiété peuvent provoquer de l'eczéma ponctuel. Comprendre les origines de ce stress et pratiquer des activités relaxantes (respiration, yoga) font partie des astuces qui peuvent aider.

Plaques rouges : des coups de soleil

Une exposition prolongée au soleil sans protection solaire adaptée peut donner une plaque rouge, signe d'un coup de soleil. Cette brûlure de la peau, si elle est importante pourra être soulagée par la biafine.

Plaques rouges : un purpura possible

Quand apparaissent des taches rouges, pourpres ou violettes sur la peau, qui ne s'effacent pas quand on appuie dessus, cela peut être le signe d'un purpura.

Cette maladie inflammatoire des vaisseaux sanguins qui atteint les petits vaisseaux, s'accompagne d'autres symptômes comme des douleurs articulaires, abdominales. Elle est fréquente chez les enfants et bénigne.

Si ces symptômes apparaissent, il est nécessaire de consulter un médecin. Les traitements seront adaptés aux symptômes et passeront notamment par la prescription d'antalgiques pour soulager la douleur, comme l'expliquait le Dr Valle sur Medisite.

Sources

Comprendre la dermatite séborrhéique de l’adulte, Améli.fr, 13 novembre 2019.

Reconnaître la roséole, Améli.fr, 14 novembre 2019. 

Reconnaître l’urticaire, Améli.fr, 9 octobre 2018.

Eczéma atopique : causes et symptômes, Améli.fr, 13 novembre 2019.

Le zona ou la réactivation du virus de la varicelle, Améli.fr, 7 septembre 2018.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.