La sixième vague du Covid-19 n’en finit plus en France. Le sommet du rebond épidémique du coronavirus n’est toujours pas atteint alors que l’épidémie de grippe bat aussi son plein dans l’Hexagone. En cause ? Le sous-variant BA.2 d’Omicron, toujours plus contagieux que ses prédécesseurs. Un nouveau vaccin était prévu pour lutter spécifiquement contre cette souche, mais un retard de plusieurs mois a été annoncé.

Vaccin anti-Covid : Pfizer et Moderna en retard sur la livraison

Le laboratoire Pfizer avait annoncé en février que son nouveau vaccin adapté au variant Omicron pourrait être livré à partir des mois d’avril ou de mai. L’entreprise Moderna misait quant à elle sur une mise sur le marché de ses nouvelles doses pendant l’été. Mais selon les déclarations du ministre de la Santé allemand, le développement des deux sérums aurait été “retardé”.

Aucune explication concernant les raisons de ce retard n’a été avancée. Les deux sérums anti-Covid adaptés au variant actuellement en circulation ne seraient donc pas disponibles avant l'automne dans l'Union européenne. Seule précision sur la date : les doses arriveront certainement courant septembre.

Covid-19 : l’Espagne propose un nouveau sérum

Pourrions-nous obtenir un nouveau vaccin grâce aux Espagnols ? Le laboratoire Hipra, à l’origine spécialisé dans la fabrication de vaccins pour animaux, a proposé un nouveau candidat vaccin à l’Agence européenne du médicament (EMA). C’est cette instance qui décide si oui ou non, un nouveau médicament ou vaccin peut être mis sur le marché européen.

Contrairement aux vaccins à ARN messager, le sérum catalan est conçu avec la technique de recombinaison de protéines, soit la méthode "classique". Ce vaccin serait un réel atout pour l’Union européenne car il possède deux avantages :

  • il offre une bonne résistance aux variants
  • il serait capable de s’adapter aux futures évolutions du virus

Baptisé PHH-1V, il serait uniquement destiné à être utilisé comme dose de rappel. L’EMA n’a cependant rien communiqué concernant le temps nécessaire à la procédure d’examen, ce qui empêche de connaître la date probable de mise sur le marché.

2ème dose de rappel : qui sont les personnes concernées ?

“Pour garder une protection efficace contre les formes graves de Covid-19, la réalisation d’un second rappel vaccinal est recommandée pour les plus fragiles depuis le 14 mars dernier”, souligne dans un communiqué l’Agence régionale de santé des Hauts-de-France. En effet, les scientifiques ont pu constater que l’efficacité des vaccins diminue au fil du temps, en particulier chez les plus fragiles. Un deuxième rappel vaccinal est donc proposé pour :

  • les plus de 80 ans
  • les personnes immunodéprimées
  • les résidents d’Ehpad

Cette seconde dose de rappel est proposée dès 3 mois après l’injection du premier rappel. “Les personnes qui ont contracté le Covid-19 plus de 3 mois après le premier rappel n’ont pas besoin de réaliser cette nouvelle injection pour conserver une protection optimale”, précise le communiqué.

La deuxième dose de rappel pour les personnes âgées de 60 ans pourrait quant à elle être décidée avant l’été. L’idéal serait donc d’avoir le vaccin espagnol disponible sur le marché d’ici là.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

https://www.femmeactuelle.fr/sante/news-sante/le-vaccin-contre-omicron-pas-disponible-avant-lautomne-2132018 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.