Sommaire

Le Paxlovid, un traitement de Pfizer

Le nouveau traitement antiviral commercialisé par le laboratoire Pfizer pour lutter contre le Covid-19 débarque dans les pharmacies françaises. À partir du 4 février 2022, plusieurs patients pourront bénéficier de ce médicament. La rédaction a donc décidé de faire un zoom sur ce nouveau traitement.

Paxlovid : que contient ce médicament ?

Le Paxlovid est un médicament antiviral sous forme de comprimés. Il contient deux molécules. Le ritonavir, un antiviral déjà connu contre le virus du Sida et le nirmatrelvir, une nouvelle molécule qui est un inhibiteur de l’une des protéases virales nécessaires à la réplication du Sars-CoV-2.

Comment fonctionne ce nouveau traitement ?

C’est le premier médicament antiviral oral fabriqué spécialement pour lutter contre le Covid-19. Son rôle est de réduire la capacité du Sars-CoV-2 à se multiplier dans les cellules de l’organisme. Il se présente sous la forme de deux pilules à avaler. La première contient le nirmatrelvir qui "bloque l'activité d'une enzyme nécessaire au virus pour se multiplier", indique l’Agence européenne des médicaments. L’autre contient la molécule de ritonavir, dont le rôle est de ralentir la dégradation de la molécule de nirmatrelvir.

Que sait-on de son efficacité ?

Dans un communiqué de novembre 2021, Pfizer annonçait que le Paxlovid “réduisait le risque d'hospitalisation ou de décès de 89 % par rapport au placebo chez les adultes non hospitalisés à haut risque atteints de Covid-19”. Aujourd’hui, la Haute Autorité de Santé indique plutôt un risque d’hospitalisation et de décès réduit d’environ 85,2%.

Mais cette pilule a été mise au point avant l’arrivée de certains variants, dont Omicron. Sur ce sujet, le laboratoire pharmaceutique affirme que le médicament a démontré "une puissante activité antivirale in vitro" contre les variants préoccupants qui circulent actuellement.

Les personnes concernées par ce médicament anti-Covid-19

Ce médicament a été autorisé "en complément de la vaccination", qui reste le "levier le plus efficace pour éviter les formes sévères", rappelle la Haute Autorité de Santé (HAS).

À qui est destiné ce traitement ?

Le Paxlovid est un médicament destiné aux adultes infectés par la Covid-19 ne nécessitant pas d'oxygénothérapie, mais à risque élevé d’une évolution vers une forme grave de la maladie. La HAS recommande d’administrer ce médicament aux personnes souffrant d’une immunodépression sévère ou ayant une pathologie à très haut risque de forme grave. C’est notamment le cas des patients atteints d’un cancer en cours de traitement ou de polypathologies chroniques. Les personnes affectées par la trisomie 21 sont également concernées.

Les personnes âgées de 65 ans et plus pourront aussi profiter de ce traitement, mais sous certaines conditions. Cela sera notamment le cas lorsqu’ils présentent des facteurs de risques de formes graves comme le diabète, l’insuffisance rénale chronique, l’hypertension artérielle, l’obésité, l’insuffisance cardiaque, ou encore l’insuffisance respiratoire. La HAS précise aussi que ce traitement sera d’autant plus proposé “lorsque ces personnes ne sont pas ou pas complètement vaccinées".

Quelle est la posologie ?

Le Paxlovid se présente sous forme de deux comprimés à prendre par voie orale deux fois par jour pendant cinq jours. La HAS recommande de l’administrer “dès que possible après le diagnostic positif à la Covid-19 et au maximum dans les cinq jours suivant l'apparition des symptômes”.

Les effets secondaires du Paxlovid

Comme c’est le cas pour la plupart des médicaments, le Paxlovid présente aussi des effets secondaires.

Quels sont les effets secondaires ?

Le laboratoire pharmaceutique Pfizer a indiqué que les effets indésirables les plus fréquents de ce traitement contre le coronavirus sont une perturbation du goût, de la diarrhée, des douleurs musculaires et de l’hypertension.

Quelles sont les contre-indications ?

La HAS relève que l’antiviral est contre-indiqué aux personnes avec une insuffisance hépatique sévère ou une insuffisance rénale sévère. Les patients présentant une insuffisance rénale modérée doivent d’ailleurs avoir une posologie adaptée. Le Paxlovid est également contre-indiqué en cas d’antécédents de réaction à ses principes actifs, à savoir le nirmatrelvir et le ritonavir, ou à ses autres composants. La HAS ne recommande pas d’utiliser ce médicament pendant la grossesse, chez les femmes qui souhaitent tomber enceinte ou celles qui allaitent.

Enfin, il faut noter que le Paxlovid peut également interagir avec d’autres médicaments. Les personnes sous un autre traitement doivent donc consulter leur médecin, afin que celui-ci "apprécie avec son patient les contre-indications médicamenteuses", note la HAS.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

https://www.pfizer.com/news/press-release/press-release-detail/pfizers-novel-covid-19-oral-antiviral-treatment-candidate 

https://www.ema.europa.eu/en/news/ema-issues-advice-use-paxlovid-pf-07321332-ritonavir-treatment-covid-19-rolling-review-starts 

https://www.has-sante.fr/jcms/p_3311074/fr/covid-19-acces-precoce-accorde-au-paxlovid-en-traitement-curatif 

https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2022-01/reco458_fiche_rr_paxlovid_mel.pdf#page=8 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.