Appendicite : 6 symptomes qui permettent de la detecter

Le nombre d’interventions chirurgicales pour une appendicite ne cesse de diminuer depuis plusieurs décennies. Si dans les années 80, on comptait 300 000 appendicectomies, seulement 60 000 sont pratiquées chaque année en moyenne désormais. Néanmoins, l’appendicite aiguë reste une des urgences chirurgicales les plus fréquentes.

L’appendicite : qu’est-ce que c’est ?

L’appendicite se caractérise par une inflammation ou une infection de l’appendice. Il s’agit d’un diverticule (excroissance) du cæcum (la première partie du côlon) d’une dizaine de centimètres. Il est situé en bas à droite de l’abdomen. 

L’appendicite survient le plus souvent lorsque ce cul-de-sac - récemment associé à une durée de vie plus longue - est engorgé par des résidus de matières fécales ou des corps étrangers. Cette obstruction peut provoquer une multiplication bactérienne. L’inflammation qui en résulte, est susceptible de s'étendre progressivement à l’ensemble de la paroi de l’appendice. 

"Si les lésions inflammatoires restent limitées à la paroi, il s’agit d’une appendicite aiguë «simple» ou non compliquée. Mais si l’inflammation progresse, la paroi de l’appendice est fragilisée et peut se perforer, aboutissant à un abcès appendiculaire ou à une péritonite : ce sont les formes graves ou compliquées des appendicites aiguës", explique l’Assurance Maladie sur son site internet Ameli.

Mais, une inflammation n’est pas la seule cause possible de cette urgence médicale. Dans des cas plus rares, elle peut être provoquée par une parasitose (comme les oxyures) ou une compression extérieure (tumeurs, lésions d’endométriose…). 

La prise en charge la plus fréquente pour cette pathologie repose sur le retrait du diverticule infecté par cœlioscopie.

Appendicite aiguë : les personnes à risques et les symptômes à connaître

Si la majorité des cas concerne des adolescents ou jeunes adultes entre 20 et 30 ans, tout le monde peut en souffrir. "Les enfants de moins de 3 ans et les personnes âgées sont relativement épargnés. C’est cependant chez eux que les formes compliquées sont les plus nombreuses (perforations chez 75 % et 30 % en moyenne, respectivement) et la mortalité plus élevée", met en garde la Société Nationale Française des gastro-entérologues.

Si l’appendicite est une pathologie bien connue, son diagnostic n’est pas aisé, car les signes sont peu spécifiques. Elle est souvent confondue avec une gastro-entérite, une infection urinaire ou encore pour les femmes une inflammation des trompes de Fallope.

"L’appendicite se présente différemment chez les personnes âgées. Les symptômes sont souvent atténués, avec parfois seulement de vagues douleurs, alors que l’infection peut être déjà évoluée", a mis en garde le Pr Denis Collet, spécialiste en chirurgie oesogastrique et endocrinienne, dans un précédent article de Medisite.

Nous vous détaillons en images le tableau clinique qui peut vous aider à déceler la maladie.

Une douleur abdominale

1/7
Appendicite : 6 symptômes qui permettent de la détecter

Le principal symptôme de l'appendicite est une douleur abdominale dans la partie inférieure droite de l’abdomen ou autour du nombril. Elle s’apparente à une torsion ou à une crampe. Elle augmente de façon continue au fil des heures. Elle est plus intense lorsque le côté droit est palpé ou lors de mouvements de la cuisse droite.

Une fièvre peu elevée.

2/7
Appendicite : 6 symptômes qui permettent de la détecter

Dans 6 cas sur 10, le patient a de la fièvre. Elle est toutefois peu élevée en étant comprise entre 37,5 °C et 38,5 °C.

Une perte d'appétit

3/7
Appendicite : 6 symptômes qui permettent de la détecter

Certains patients indiquent ne plus avoir d'appétit.

Une nausée

4/7
Appendicite : 6 symptômes qui permettent de la détecter

La moitié des personnes qui souffrent d'appendicite ont des nausées. Elles peuvent s'accompagner de vomissements.

Une constipation

5/7
Appendicite : 6 symptômes qui permettent de la détecter

Dans un tiers des cas, les malades souffrent de constipation.

Une mauvaise haleine et une langue blanche

6/7
Appendicite : 6 symptômes qui permettent de la détecter

Plus rarement, une haleine désagréable peut être présente. La langue de son côté peut être recouverte d'un enduit blanc.

Qu'est-ce que l'appendice ?

7/7
 

Sources

https://www.ameli.fr/paris/assure/sante/themes/appendicite-aigue/symptomes-diagnostic-evolution

https://www.snfge.org/content/appendicite-aigue-0

https://www.ameli.fr/paris/assure/sante/themes/appendicite-aigue/definition-frequence

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.