Parkinson : quel est l-ordre d-apparition des symptomes ?

La maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative progressive, caractérisée par la destruction de certains neurones du cerveau et par l’accumulation d’amas protéiques toxiques pour les cellules nerveuses, décrit l'Inserm.

"Très rare avant 45 ans, la fréquence de la maladie de Parkinson augmente en effet dans les tranches d’âge plus élevées, avec un pic entre 85 et 89 ans", ajoute l'Inserm.

La maladie de Parkinson est la deuxième maladie neurodégénérative la plus fréquente en France, après la maladie d'Alzheimer.

Parkinson : 3 symptômes engendrés par la mort des neurones à dopamine

La pathologie survient suite à une dégénérescence progressive des neurones à dopamine au niveau cérébral. La dopamine étant un neurotransmetteur impliqué dans le contrôle de nombreuses fonctions comme les mouvements volontaires, la cognition, la motivation et les affects, Parkinson implique donc des symptômes moteurs.

Lorsque 50 à 70 % des neurones à dopamine sont détruits, le cerveau ne sera plus en mesure de compenser cette perte. Les trois symptômes moteurs engendrés par cette mort cellulaire les plus emblématiques sont alors :

  • L’akinésie qui correspond à une difficulté d’initiation du mouvement, et s’accompagne d’une bradykinésie (lenteur du mouvement) et/ou d’une hypokinésie (pauvreté du mouvement) ; elle se caractérise par des difficultés dans les mouvements fins, une écriture plus petite (micrographie), une marche lente et hésitante ou des difficultés à se retourner dans son lit… ;
  • la rigidité des membres (hypertonie) ;
  • le  tremblement, survenant typiquement au repos.

"L’origine exacte de cette dégénérescence neuronale est incertaine, mais probablement multifactorielle : l’âge, la génétique et/ou l’environnement sont vraisemblablement impliqués", note l'Inserm. En effet, des antécédents familiaux sont identifiés chez 15 % des patients et une origine génétique (liée à un seul gène causal) est retrouvée dans 5 % des cas.

La maladie de Parkinson évolue différemment d’une malade à un autre. L'association France Parkinson distingue plusieurs grandes phases d’évolution de la maladie. Medisite vous laisse découvrir les stades de la maladie.

La phase préclinique : le patient reste asymptomatique

1/9
Parkinson : quel est l'ordre d'apparition des symptômes ?

"La phase préclinique de la maladie, avant l’apparition des premiers symptômes, dure probablement plusieurs années. Pendant cette période, le cerveau compense la baisse de dopamine par des processus de plasticité qui permettent un fonctionnement cérébral normal. Les patients restent asymptomatiques jusqu’à ce que 50 à 70 % des neurones à dopamine soient détruits", décrit l'Inserm.

L’akinésie

2/9
Parkinson : quel est l'ordre d'apparition des symptômes ?

Ce phénomène implique une difficulté d’initiation du mouvement et/ou une hypokinésie (pauvreté du mouvement) ; elle se caractérise par des difficultés dans les mouvements fins, une écriture plus petite (micrographie), une marche lente et hésitante ou des difficultés à se retourner dans son lit…

La rigidité des membres

3/9
Parkinson : quel est l'ordre d'apparition des symptômes ?

L'hypertonie survient aussi lorsque 50 à 70 % des neurones à dopamine sont détruits. On va observer chez les patients une rigidité de membres.

Le tremblement, survenant typiquement au repos

4/9
Parkinson : quel est l'ordre d'apparition des symptômes ?

Les tremblements, symptôme de la maladie de Parkinson, surviennent également à ce stade.

La phase d’équilibre thérapeutique

5/9
Parkinson : quel est l'ordre d'apparition des symptômes ?

Ce stade survient lorsque les malades ressentent un mieux-être dû à l’efficacité du traitement dopaminergique. "Les symptômes demeurent toutefois présents, la maladie poursuit son évolution, et le malade est contraint de prendre ses médicaments plusieurs fois par jour à horaires précis et de réorganiser sa vie (familiale, professionnelle…) en fonction de la maladie", explique France Alzheimer.

Les dyskinésies

6/9
Parkinson : quel est l'ordre d'apparition des symptômes ?

"Arrive un moment où le traitement médicamenteux dopaminergique engendre des complications motrices distinctes des symptômes spécifiquement parkinsoniens. C’est à ce stade que s’observe aussi parfois des dyskinésies", décrit l'association.

Les dyskinésies sont des mouvements anormaux involontaires. Elles révèlent une stimulation dopaminergique un peu trop importante. 

Les pertes d'équilibre

7/9
Parkinson : quel est l'ordre d'apparition des symptômes ?

Les signes axiaux (chutes, perte d’équilibre) deviennent très présents lors de la phase avancée de la maladie.

Les troubles de déglutition

8/9
Parkinson : quel est l'ordre d'apparition des symptômes ?

On retrouve aussi les troubles de la déglutition lors de cette phase.

Les symptômes cognitifs

9/9
Parkinson : quel est l'ordre d'apparition des symptômes ?

La phase avancée de la maladie implique aussi des difficultés intellectuelles (symptômes cognitifs). On cite par exemple les troubles de la mémoire et la concentration.

Sources

https://www.franceparkinson.fr/la-maladie/evolution-maladie/phases-evolution/ 

https://www.inserm.fr/dossier/parkinson-maladie/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.