Oxyures chez bébé : les symptômes

La détection précoce d’oxyures n’est pas toujours évidente pour les parents car la parasitose peut rester longtemps silencieuse. Ce n’est généralement que lorsque l’infestation devient majeure que les premières manifestations caractéristiques surviennent.

L'oxyurose entraine des démangeaisons, principalement nocturnes, autour de l'anus puisque la femelle y pond ses œufs, d'où l'infestation persistante si les mains souillées sont portées à la bouche. Elle peut être confirmée par la présence de vers blancs sur le pourtour de l'anus ou dans les selles.

Son sommeil pourra d’ailleurs s’en trouver perturbé (énurésie, difficultés à s’endormir…). D’autres symptômes sont également observés dans les cas les plus sévères : infection urinaire, troubles digestifs, douleurs abdominales…

Oxyures, le traitement

Une fois le diagnostic de la parasitose formellement avéré, le médecin va préconiser l’administration d’un traitement antiparasitaire à prise unique. En la matière, le praticien dispose de plusieurs molécules vermifuges à l’image du mébendazole, de l'albendazole ou encore du flubenzazole.

Une seconde prise est souvent programmée trois semaines après la première de manière à éradiquer de potentielles larves résistantes et réduire ainsi les risques de réinfestation. Généralement, l’entourage proche du malade fait également l’objet d’un traitement concomitant.

Les oxyures entraînent des démangeaisons nocturnes

L’oxyure peut se transmettre par contact direct, parfois à travers des vêtements ou des draps partagés. Une fois dans l’organisme, le ver colonise le tube digestif. Pendant la nuit, la femelle descend le long de l’intestin et pond ses œufs au niveau de l’anus. Pour cette raison, les vers sont souvent visibles dans les selles.

Les démangeaisons anales constituent le principal symptôme de l’oxyurose chez les bébés. Elles apparaissent surtout la nuit et peuvent s'accompagner de troubles digestifs (diarrhées, ballonnements).

Comment éliminer les oxyures?

Plusieurs molécules sont utilisées pour leur action vermifuge, notamment le pyrantel et le flubendazole. Certains parents préfèrent se tourner vers un remède homéopathique, par exemple Cina.

La posologie recommandée est de 5 granules (5 CH) par jour, à administrer le soir jusqu’à la disparition des symptômes.

Peut-on prévenir l'apparition des vers intestinaux chez les bébés?

Il est possible de réduire le risque de contagion en lui lavant régulièrement les mains et en lui coupant les ongles. Pour éviter les récidives, pensez à bien nettoyer le linge, la literie et les objets que votre bébé pourrait porter à sa bouche.

Vers intestinaux chez bébé : les causes

Les oxyures sont des vers de 1 à 13 mm qui colonisent les intestins des êtres humains pour se nourrir et se reproduire. Ils atteignent le tube digestif après une ingestion ou, plus rarement, une inhalation de larves ou d’œufs.

Les bébés portant régulièrement leurs mains sales à la bouche peuvent s'infester de cette manière, ou en consommant de l'eau ou des aliments contaminés. Il est donc recommandé de couper court les ongles de son enfant, de lui laver souvent les mains et d'entretenir correctement linge, objets et vêtements de la maison.

L'homéopathie comme traitement contre les oxyures

Dès que l'on soupçonne une oxyurose chez bébé, il est important de consulter le pédiatre de l'enfant pour bénéficier d'un traitement antiparasitaire. Sur les conseils d'un professionnel, l'homéopathie peut être une solution à envisager, puisque le remède Cina notamment permet autant d'apaiser les symptômes désagréables que d'éliminer les oxyures.

La posologie généralement recommandée étant de 5 granules de Cina 5 CH au coucher.

> De plus en plus de femmes renoncent à la chirurgie esthétique et utilisent cette pilule à la place.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.