Les 5 objets les plus sales de votre trousse de toilette

Champignons, acariens, staphylocoque doré ... Ces bactéries tant redoutées se cachent dans votre trousse de toilette ! Avec le Pr Stéphane Gayet, infectiologue et hygiéniste au CHU de Strasbourg, on liste les objets susceptibles de vous infecter.
Les 5 objets les plus sales de votre trousse de toilette

Souvent chaude et humide, la trousse de toilette est avant tout le paradis des bactéries. Serviettes de toilettes, rasoirs, pinces à épiler… Ces derniers stagnent quotidiennement dans l’humidité, ce qui les rend si populaires chez les bactéries. Ces objets nécessitent d’être nettoyés et traités régulièrement, voir remplacés. Et surtout, ils ne devraient pas être partagés.

"Les réservoirs de bactéries et de champignons microscopiques sont surtout les objets humides, poreux et comportant des éléments d'origine végétale", nous avertit le Pr Stéphane Gayet, infectiologue, hygiéniste au CHU de Strasbourg. C’est pour cette raison que les bactéries sont si nombreuses dans la trousse de toilette. En voici cinq, dont il faut vous méfier, selon notre expert. On les passe en revue dans notre diaporama.

Trousse de toilette : elle peut être vectrice de gastro-entérites ou d'infections respiratoires

Avant toute chose, il faut intégrer que le monde vivant bactérien présent sur terre comporte au bas mot des millions d'espèces et probablement bien plus. Sur ces quelques millions d'espèces bactériennes, entre 100 et 150 sont connues comme pathogènes pour l'Homme. Un microorganisme est qualifié de pathogène, s'il est capable de contribuer à une infection chez l'Homme.

Au sein d'une espèce bactérienne, potentiellement pathogène, comme le staphylocoque doré (genre Staphylococcus, espèce aureus) par exemple, il existe des souches très pathogènes et au contraire des souches peu pathogènes", détaille le Pr Stéphane Gayet.

Il se trouve que les bactéries affectionnent particulièrement la chaleur, l’humidité. "En étant humides, certains objets favorisent la survie et la prolifération bactérienne", décrit le Pr Gayet. Pour la plupart des objets de la trousse de toilette, ils sont manipulés avec les mains, les premiers vecteurs de bactéries.

Ils peuvent être vecteurs de gastro-entérites aiguës virales (gastro) ou d'infections respiratoires aiguës (grippe et infections para-grippales). Vous pouvez aussi contracter une infection plus grave.

Les staphylocoques se transmettent à partir d’objets contaminés par la bactérie

Le Pr Gayet évoque le risque de staphylocoque doré (si vous avez une plaie : abcès, panaris...). Il s’agit de l’espèce la plus pathogène du genre Staphylococcus, responsable d’intoxications alimentaires, abcès et autres infections et dans certains cas d’infections mortelles (si le patient est immunodéprimé notamment).

Les staphylocoques se transmettent en cas d’infection de la peau, mais aussi à partir d’objets contaminés par la bactérie comme les serviettes, mais aussi les taies d’oreiller ou encore les téléphones.

Les champignons et acariens constituent un autre danger des objets de la trousse de toilette : ils peuvent être propices aux démangeaisons, irritations de la peau et des muqueuses et aux éternuements.

Découvrez dans notre diaporama, les 5 objets les plus infectieux de la trousse de toilette.

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Merci au Pr Stéphane Gayet, infectiologue et hygiéniste au CHU de Strasbourg

La rédaction vous recommande sur Amazon :