5 toxiques de la maison a bannir de toute urgence

Vous venez d’acheter une nouvelle salle à manger toute neuve, mais avez-vous pensé à aérer vos meubles avant de les placer dans votre maison ? Vernis, colle et autres substances utilisées pour les fabriquer dégagent en effet de nombreux composés volatils qui viennent polluer les intérieurs et sont cancérigènes pour l’être humain. Mais les meubles ne sont pas les seuls responsables !

Peintures, revêtements de sol, mais aussi ustensiles de cuisine, aliments contaminés aux pesticides ou encore nettoyants chimiques et parfums d'intérieur… Tous ces produits sont susceptibles d’augmenter les niveaux de pollution des maisons.

Perturbateurs endocriniens : qu’est ce que “l’effet cocktail” ?

Les perturbateurs endocriniens sont “des substances chimiques d’origine naturelle ou artificielle étrangères à l’organisme qui peuvent interférer avec le fonctionnement du système endocrinien et induire ainsi des effets délétères sur cet organisme ou sur ses descendants”, détaille Cancer Environnement. Ils sont présents dans l’air, l’eau, l’alimentation, les cosmétiques…

Depuis quelques années déjà, les scientifiques ont constaté qu’ils pouvaient être encore plus nocifs pour l’humain lorsqu’ils étaient mélangés, c’est ce qu’ils appellent “l’effet cocktail”. Si les recherches permettent de mieux comprendre les mécanismes et les interactions complexes entre ces perturbateurs, elles n’en restent pas moins préliminaires et de nombreuses données manquent encore pour définir l’impact réel qu’ils peuvent avoir sur la santé humaine.

La rédaction Medisite vous passe donc en revue les cinq types de toxiques souvent présents dans les maisons que vous devriez surveiller, et au mieux, bannir complètement de vos intérieurs.

Les phtalates

1/5
5 toxiques de la maison à bannir de toute urgence

Les phtalates sont un groupe de produits chimiques suspectés d’être des perturbateurs endocriniens. Ils sont utilisés dans de nombreux produits du quotidien : 

-dans les plastiques pour les assouplir et augmenter leur flexibilité

-dans les cosmétiques : vernis à ongles, parfums, etc

-dans les produits de construction : peintures, colles, etc

-dans les tissus, textiles, emballages alimentaires, etc

Selon Santé publique France, l’alimentation serait notre plus grande source d’exposition, à hauteur de 90 %. Pour cette raison, il est donc conseillé d’éviter le plus possible les récipients en plastique, et surtout, de ne jamais réchauffer un aliment au micro-onde dans ce type de contenants. 

Vous pouvez également vérifier les étiquettes avant d’acheter certains produits pour les éviter, et bien aérer la maison pour évacuer le plus possible ceux présents dans l’air ambiant. 

Les pesticides 

2/5
5 toxiques de la maison à bannir de toute urgence

Les pesticides sont un fléau pour la planète mais aussi pour ses habitants, y compris les humains ! Une expertise de l’Inserm a rapporté des associations positives entre l’exposition professionnelle à des pesticides et certaines pathologies chez l’adulte comme la maladie de Parkinson, le cancer de la prostate et certains cancers hématopoïétiques (lymphome non hodgkinien, myélome multiple). L’exposition au cours des périodes prénatales et de la petite enfance semble également particulièrement à risque pour le développement de l’enfant. 

Une récente étude montre aussi un lien entre un pesticide commun (le chlorpyrifos) et la survenue de l’obésité. Si ce pesticide est interdit dans l’Union européenne, il ne l’est pas partout donc les risques d’exposition existent toujours, notamment à cause de la libre circulation des marchandises.

Pour les éviter, il faut prioriser la consommation d’aliments biologiques et les cultures locales. 

Le plomb

3/5
5 toxiques de la maison à bannir de toute urgence

Son utilisation est aujourd’hui proscrite, mais il y a des risques d'en trouver dans les logements anciens. En cas de doute, mieux vaut effectuer un diagnostic à l’aide d’un expert. En effet, l’exposition au plomb peut entraîner des troubles de la croissance ou des maladies neurologiques comme le saturnisme.

Les bisphénols

4/5
5 toxiques de la maison à bannir de toute urgence

Les bisphénols (A, F, S) sont utilisés dans la fabrication d’équipements électroniques, d’emballages alimentaires, de peinture ou encore de vernis. 

Le bisphénol A est connu depuis plusieurs années déjà comme étant un perturbateur endocrinien. Son usage a notamment été interdit pour la fabrication des biberons. 

Pour les éviter, pensez à lire les étiquettes des produits que vous achetez. Pour réduire la quantité d’exposition au bisphénol A, préférez les récipients en verre ou en inox plutôt qu’en plastique, y compris pour les bouteilles d’eau.

Les ignifuges 

5/5
5 toxiques de la maison à bannir de toute urgence

Les ignifuges sont des retardateurs de flammes qui peuvent être retrouvés dans de nombreux produits du quotidien : articles ménagers, produits pour bébé, literie, appareils électroniques, etc. 

Dans une émission de Cash Investigation en 2018, la journaliste Sandrine Rigaud révèle à quel point nos habitations sont polluées par des retardateurs de flamme bromés dangereux. D’après l’enquête, les industriels en mettraient même dans des objets qui n’ont aucune raison d’en contenir… comme des jouets pour enfants ! Or, ces molécules sont considérées comme des POP (polluants organiques persistants). Elles s’accumulent dans le corps et certaines sont neurotoxiques ou immunotoxiques.  

Sources

Imprégnation de la population française par les phtalates : Programme national de biosurveillance, Esteban 2014-2016

https://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/risques-microbiologiques-physiques-et-chimiques/pesticides/article/effets-sur-la-sante-d-une-exposition-a-des-pesticides#:~:text=L'expertise%20de%20l'Inserm,non%20hodgkinien%2C%20my%C3%A9lome%20multiple). 

https://www.nature.com/articles/s41467-021-25384-y 

https://www.francetvinfo.fr/sante/environnement-et-sante/video-alerte-aux-retardateurs-de-flamme-bromes-partout-dans-la-maison_2909409.html

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Cancer