Sommaire

L’épidémie de la COVID-19 a été l’occasion pour de nombreux spécialistes de rappeler l’importance d’avoir des pièces bien aérées. En effet, que cela soit des professionnels de la santé ou les autorités sanitaires, ils s'entendent sur un point : renouveler l’air permet d’éviter la stagnation dans l’air des microgouttelettes contenant le SARS-CoV-2, ou même d’autres virus (grippe, rhume…), et ainsi réduire les risques de contamination.

Aération : combien de temps laisser les fenêtres ouvertes ?

Face à la propagation de la COVID-19, l’agence régionale de Santé Provence-Alpes Côtes d’Azur conseille “il est indispensable de maintenir une aération ou une ventilation des habitations et des bureaux pour assurer un renouvellement de l’air satisfaisant”. Et l’un des meilleurs moyens de procéder à une aération régulière des pièces est d’ouvrir les fenêtres en grand pendant 10 à 15 min deux fois par jour.

Les personnes qui habitent dans des zones urbaines ou près d’axes routiers importants, doivent de préférence les déverrouiller avant 10 heures ou après 19 heures, périodes où l’air extérieur est moins pollué. Pensez aussi à éteindre le chauffage pendant l’aération, c’est bon pour la planète et votre porte-monnaie.

De plus, il est inutile de laisser les fenêtres entrouvertes toute la journée. Cette solution ne permet pas un renouvellement efficace et complet de l’air. Les pièces à aérer en priorité sont la cuisine, les salles de bain (sujettes aux moisissures) et les chambres.

Par ailleurs, les microbes ne sont pas les seuls éléments inquiétants de l’atmosphère de nos logements. Il faut aussi se méfier des produits d’entretien qui sont soupçonnés d'être mauvais pour la santé. Il est ainsi conseillé d’ouvrir les fenêtres également après avoir fait le ménage ou bricolé afin d’évacuer les éléments chimiques présents dans l’air. Et entre les virus, le tabac, le parfum et la transpiration… il est aussi préférable d’aérer son salon ou sa salle à manger pendant un quart d’heure après avoir reçu du monde.

Ventilateur : bien le placer pour plus d'efficacité

Ventilateur : bien le placer pour plus d'efficacité© Istock

Si vous avez un ventilateur, n’hésitez pas à l’enclencher. L’appareil n’est pas uniquement utile en période de canicule. Les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis, les agences sanitaires américaines, recommandent de placer l’appareil près des fenêtres ouvertes pour améliorer la circulation de l'air. Ils conseillent par ailleurs de le garder allumé tout le temps lorsqu'une pièce est occupée.

Toutefois, il faut veiller à ce que l’appareil ne pousse pas directement l’air d’une personne vers une autre, au risque sinon de favoriser les contaminations.

D’ailleurs les autorités françaises recommandent en cas d’utilisation d’un dispositif d’appoint individuel comme un ventilateur de :

  • veiller à ce que le renouvellement de l’air par ouverture des fenêtres continue à être assuré régulièrement ;
  • stopper le ventilateur avant qu’une autre personne n’entre dans la pièce ;
  • dans les espaces collectifs de petit volume, clos ou incomplètement ouverts, l’utilisation de ventilateur à visée de brassage/rafraîchissement de l’air en cas d’absence de climatisation est contre-indiquée dès lors que plusieurs personnes sont présentes dans cet espace (notamment salle de réunion…), même porteuses de masques.

Climatisation : les précautions à prendre

Climatisation : les précautions à prendre© Istock

La climatisation peut aussi aider à aérer une pièce efficacement, si elle est bien réglée. Il faut ainsi s’assurer qu’elle ne fasse pas recirculer l’air intérieur, mais qu'elle prenne de l’air 100% frais de l’extérieur. Si l’appareil ne dispose pas de cette fonction, il faut ouvrir les fenêtres régulièrement. En outre, en période d’épidémie, il faut l’éteindre en présence de visiteurs.

De plus, la direction du flux d'air est également importante. En effet, en étudiant un cluster apparu dans un restaurant en Chine, des scientifiques ont démontré que ce système peut être impliqué dans la propagation du SARS-CoV-2.

Pour assurer un air sain dans son habitation lorsqu'on utilise une climatisation, il est recommandé de :

  • utiliser les filtres les plus performants possibles sur le plan sanitaire, compatible avec l’appareil détenu. Par exemple, les filtres HEPA ont des performances en filtration supérieures) ;
  • nettoyer régulièrement les filtres de la climatisation en suivant les consignes du fabricant : "En cas de suspicion de Covid-19, la fréquence de nettoyage devra être au minimum hebdomadaire. Changer périodiquement les filtres par des filtres neufs peut contribuer à améliorer la qualité de l’air intérieur", précise le ministère de la santé ;
  • faire réaliser régulièrement la maintenance globale des unités intérieures (nettoyage, désinfection).

Purificateur d'air : est-ce efficace à la maison ?

Certains experts assurent que le purificateur d’air est un outil supplémentaire face aux virus et coronavirus. Le Dr Joseph Allen, professeur adjoint de science de l'évaluation de l'exposition et directeur du programme Bâtiments sains de l'Université Harvard assure, assure “un purificateur d’air portable, avec un filtre HEPA, peut tout à fait contribuer à réduire le risque de transmission aérienne de la Covid-19”.

Ces appareils peuvent éliminer au moins 99,97% de la poussière, du pollen, des moisissures, des bactéries, des agents pathogènes et d'autres particules d'une taille de 0,3 microns. Toutefois, ils ne substituent pas aux consignes d’aération des pièces par ouverture des fenêtres.

Sources

Recommandations en matière d’aération, de ventilation et de climatisation en période d’épidémie de Covid-19, ministère de la Santé

5 tips for ventilation to reduce COVID risk at home and work, The Conversation, 15 décembre 2020

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.