Coronavirus : la climatisation facilite sa transmission, révèle une étude

De nombreux Français attendent avec impatience le déconfinement progressif, et la réouverture des commerces. Mais sommes-nous pour autant tirés d’affaire ? Pas si sûr… Une récente étude vient de mettre en lumière la facilité avec laquelle le virus peut se propager dans une pièce mal ventilée et climatisée, comme une salle de restaurant.
Sommaire

© Istock

Alors que le déconfinement progressif devrait débuter dans un peu moins de trois semaines en France, une étude de cas vient confirmer la possible transmission du coronavirus dans l’air, et ce à bien plus d’un mètre de distance. Dans une lettre de recherche publiée dans Emerging Infectious Diseases, des chercheurs chinois expliquent comment une seule personne infectée au virus SARS-CoV-2 a pu contaminer trois familles dans un restaurant.

Comment un seul malade a contaminé 3 familles dans un restaurant

Le 23 janvier 2020, une famille en provenance de Wuhan se rend dans un restaurant de la ville de Guangzhou, en Chine. Par souci de simplicité (et d’anonymat), les scientifiques l’ont surnommée la famille A. Sur les cinq membres de cette famille, une femme de 63 ans est malade, mais elle ne le sait pas encore. Nous l’appellerons “patient A1”.

Les familles B et C sont installées sur deux tables à proximité, de part et d’autre de la famille A. Chaque table est espacée d’environ un mètre. L’établissement ne comporte pas de fenêtre, mais un système de climatisation, dont les grilles d’entrée et de sortie se trouvent au-dessus de la table de la famille C.

Le patient A1, seule source d’exposition au virus pour les 3 familles

Plus tard dans la journée, le patient A1 commence à se sentir mal. La sexagénaire se met à tousser et développe une fièvre ; elle se rend donc à l’hôpital, où elle est testée positive au Covid-19. Au 5 février, soit presque deux semaines plus tard, 9 autres personnes étaient tombées malades : quatre membres de la famille A, trois membres de la famille B et deux membres de la famille C.

La seule source connue d'exposition au virus pour les personnes affectées dans les familles B et C était le patient A1, au restaurant. Parmi les autres clients ayant déjeuné dans l’établissement ce jour-là, 73 ont été identifiés comme des “contacts étroits” avec le patient A1 et placés en quatorzaine. Ils n’ont toutefois développé aucun symptôme durant cette période. Six échantillons prélevés par frottis sur l’entrée et la sortie d’air du climatiseur se sont également négatifs au Covid-19.

Pour les chercheurs, pas de doute, c'est bien le patient A1 qui a contaminé sa famille, mais aussi plusieurs membres des familles B et C. Plus encore, l'air conditionné serait en cause... La suite page suivante.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.