3 trucs à ne surtout pas utiliser pour faire votre masque en tissu

Il y a de grandes chances que le déconfinement passe par le port d’un masque “grand public”, c’est-à-dire en tissu. Mais attention lors de la fabrication de votre propre protection, certains tutoriels ne donnent pas de bons conseils. Certains produits fortement déconseillés…

Au début dénigrés par les autorités et certains scientifiques, les masques en tissu - désormais aussi appelés masques grand public - sont devenus de véritables outils de lutte contre la propagation du nouveau coronavirus

Masque : bientôt obligatoire dans les transports en commun 

Lors de la conférence de presse du 19 avril 2020, Edouard Philippe a expliqué que dans le cadre du déconfinement qui débutera le 11 mai prochain, il était “probable que s'agissant des transports publics, s'agissant de ces lieux où les densités sont mécaniquement assez fortes, il soit obligatoire pour les utilisateurs de porter un masque grand public”.

Le ministre de la Santé Olivier Véran a ajouté de son côté qu’environ 17 millions de ces protections en tissu seront fabriquées par semaine dans l’Hexagone. Toutefois, les modalités de distribution et le coût de ces derniers ne sont pas encore précisés.

Ceux qui ne désirent pas attendre la mise en place de cette offre de masques lavables et réutilisables par les autorités ainsi que les amateurs de couture, peuvent en confectionner par eux-mêmes. Face à la pénurie de masque FFP2 ou chirurgicaux, les tutoriels se multiplient sur Internet

Les masques en tissu sont-ils efficaces ?

“En théorie, les masques FFP2 protègent plus (de l’ordre 95 %), la protection d’un masque en tissu est évaluée en moyenne à 70 %, mais si les deux personnes en portent, la protection est alors proche aussi de 90 %” explique le professeur Bertrand Dautzenberg, tabacologue et fondateur du site montissumasque.com.

Ainsi pour l’expert, il est tout à fait recommandé de porter ces protections en tissu. Pour lui, le plus gros problème n’est pas la nature de la protection, mais son utilisation. En effet, l’enlever et le remettre régulièrement, le toucher, mal le placer sur le visage sont des gestes pouvant favoriser la contamination. 

Masque en tissu : les bons gestes pour bien le porter 

  • Lavez-vous toujours les mains avec de l'eau et du savon (de préférence liquide) avant de toucher votre masque. 
  • Privilégiez les masques avec des attaches élastiques : le masque sera plus simple à enfiler. 
  • Le masque doit être enveloppant et passer sous le menton pour bien protéger la bouche et le nez. 
  • Il faut aussi penser à se laver les mains après l’avoir enlevé.

Il est conseillé de garder ses masques usagés dans une boite hermétique si on ne peut pas les laver immédiatement. Par ailleurs, il faut les laver sur le cycle coton à 60 °C après chaque utilisation.


Tutoriels de masque : lesquels choisir ?

Il existe de très nombreux tutoriels sur internet. Difficile de faire la différence entre les patrons efficaces et les moins protecteurs. Pour venir en aide aux internautes apprentis couturiers, AFNOR a émis des recommandations et présenté plusieurs modèles adaptés.

Sur sa plateforme solidaire masques-barrieres.afnor.org qui met en relation les confectionneurs de masque et ceux qui en ont besoin, l’organisation met également en avant plusieurs tutoriels de masques barrières suivant des normes protectrices. Et cela vous évitera d’utiliser les objets inefficaces ou peu pratiques - présentés dans notre diaporama - lors de la réalisation.



Coronavirus :patron de masque à imprimer et mode d'emploi


Coronavirus :patron de masque à imprimer et mode d'emploi
À partir du 11 mai, les règles de confinement devraient être assouplies. Dans son discours, Emmanuel Macron a annoncé que "les citoyens devront porter un masque grand public". Il s'agit d'un masque non médical,...



Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Masques barrières.afnor.org, plate-forme solidaire d'AFNOR