Comment éviter les punaises de lit ?

Certifié par nos experts médicaux MedisiteUne fois installées chez vous, les punaises de lit peuvent se multiplier rapidement. Voici quelques conseils de Sandrine Houzé, biologiste à l’AP-HP et présidente de l’Association française des enseignants et praticiens hospitaliers titulaires de parasitologie et mycologie médicales (Anofel), pour éviter leur prolifération à la maison, et surtout, pour prévenir leur apparition.
Sommaire

Savoir les reconnaître

Savoir les reconnaître© IstockEn premier lieu, il est important de savoir les reconnaître afin de ne pas les confondre avec d’autres insectes, comme les puces. Les punaises de lit adultes (Cimex lectularius en nom scientifique) ont donc une taille comprise "entre 4 et 7 millimètres et sont généralement de couleur brune à beige, très plates, sans ailes et proches de l’aspect d’un confetti", explique Sandrine Houzé, biologiste à l’AP-HP et présidente de l’Association française des enseignants et praticiens hospitaliers titulaires de parasitologie et mycologie médicales. Les punaises de lit sont donc visibles à l’œil nu et se déplacent en marchant.

Chercher au bon endroit

Les punaises de lit aiment les endroits sombres et se cachent dans le sommier, les coutures et le dessous du matelas. "On peut d’ailleurs retrouver des déjections, mais également des œufs ou des traces de sang sur la literie." Leurs déjections forment des points noirs. Leurs œufs de 2 millimètres sont en grappe de quatre ou cinq. Les traces de sang proviennent de leurs piqûres. Lorsqu’elles se multiplient, les punaises de lit peuvent se disperser dans d’autres pièces, mais toujours dans des endroits sombres.

Vidéo : Paris : des punaises de lit s'invitent dans une salle de cinéma

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Remerciements au Dr Sandrine Houzé, biologiste à l’AP-HP et présidente de l’Association française des enseignants et praticiens hospitaliers titulaires de parasitologie et mycologie médicales (Anofel)