Infarctus : qui appeler ?

Certifié par nos experts médicaux MedisiteFace à des symptômes d’infarctus du myocarde, il ne faut pas céder à la panique. L’appel des secours est le premier geste à faire, dans le plus grand calme.
woman calling ambulance for man suffering from heart attack outdoorsAdobe Stock

Qui appeler face à des symptômes d’infarctus ?

Lorsque l’on est face à un sujet qui présente des signes d’infarctus, il est primordial de ne pas céder à a panique. L’appel des secours est le premier geste à effectuer. Si le médecin traitant habituel est joignable et proche, il est utile de l’appeler car il pourra établir le diagnostic, en fonction de ce qu’il sait déjà du patient et de ses facteurs de risque. Il pourra également pratiquer les premiers gestes.

Sinon, il est conseillé de composer le 18, numéro des pompiers, ou le 15, numéro du SAMU. Les pompiers sont souvent les plus proches géographiquement et ils sont formés aux gestes de premiers secours face à une douleur thoracique évocatrice de crise cardiaque. Ils peuvent être accompagnés d’un médecin. Quoi qu’il en soit, les pompiers sont toujours en lien direct avec le SAMU qui peut intervenir rapidement. Les explications données lors de l’appel au 18 ou au 15 doivent être calmes et posées.

Que faire en attendant les secours en cas d’infarctus ?

Lorsque l’on se trouve face à un sujet présentant des signes d’infarctus, et s’il est conscient, il faut l’installer en position allongée ou semi-assise et le rassurer, dès que les secours sont prévenus. Il ne doit jamais être laissé sans surveillance. Il ne doit ni boire, ni fumer, ni manger. Si, le sujet n’est pas conscient, il faut l’installer en position latérale de sécurité, rechercher la présence ou l’absence de pouls et de réactions aux stimuli. Si les pouls sont présents, le sujet doit rester dans cette position et sous surveillance jusqu’à l’arrivée des secours. En l’absence de pouls, le sujet est en arrêt cardiaque. Il doit alors être allongé sur le dos, sur une surface dure et le massage cardiaque doit commencer au plus vite, accompagné du bouche à bouche si aucun mouvement respiratoire n’est perçu.

Il est important de se faire aider si possible et de rechercher la présence d’un défibrillateur à proximité, utilisé en cas d’arrêt cardiaque. De plus en plus de lieux publics et de communes sont équipés de défibrillateurs, très simples d’utilisation.

Savoir reconnaitre les signes d’un infarctus

Les symptômes de l’infarctus aigu du myocarde sont relativement simples à reconnaitre. Il s’agit typiquement d’une douleur thoracique, à type d’oppression, qui irradie dans le cou, la mâchoire et le bras gauche. Le sujet ressent un malaise, accompagnée d’une vive anxiété et d’une sensation de mort imminente. Des difficultés respiratoires peuvent survenir, de même qu’une perte de connaissance voire un arrêt cardiaque. Tous les symptômes ne sont pas forcément présents lors de la crise cardiaque et certains infarctus peuvent être silencieux, notamment chez le diabétique. Au moindre doute et face à une douleur thoracique, il est toujours préférable de joindre rapidement les secours.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):
La rédaction vous recommande sur Amazon :