Sommaire

Combien de kilos perd-on ?

Le régime Mayo (qui n’a rien à voir avec celui de la célèbre clinique du même nom) promet une perte de poids entre 5 et 7kg après 14 jours de programme. Toutefois, comme l’explique le Dr Fricker, il faut s’attendre à des variations selon la morphologie et l’organisme de chaque individu.

Tout le monde ne réagit pas de la même façon face à la perte de poids. Les personnes en net surpoids ont tendance à perdre beaucoup plus vite. Par ailleurs, la perte de poids chez l’homme est plus rapide que chez la femme.

Le principe

Dans la lignée des régimes basses calories, le régime Mayo repose sur le contrôle strict des apports caloriques de la journée : 800 à 1 000 Kcal au maximum par jour. Prévu pour deux semaines, il permet une perte rapide de poids, sans activité physique. Exit matières grasses, féculents, légumes secs, sucres et laitages...

Le pamplemousse est le seul fruit autorisé, et en petite quantité. Toute consommation d’alcool est interdite. Tout grignotage est à proscrire : il ne faut rien manger en dehors des trois repas de la journée. Impératif : consommer au moins 6 oeufs par semaine, et 6 à 7 par jour dans l’idéal.

Céleri, concombres, tomates, salades sont aussi autorisées, toujours en petites quantités.

Une journée type

L’avantage du régime Mayo, c’est qu’il est facile à appliquer, et ne demande ni produits particuliers ou onéreux, ni de menus sophistiqués.

Au petit déjeuner :

  • 2 œufs à la coque,
  • un café ou un thé sans sucre,
  • un pamplemousse

Au déjeuner :

  • 2 œufs à la coque (ou volaille, ou poisson),
  • une tomate,
  • un céleri,
  • une laitue,
  • café ou thé sans sucre.

Au dîner :

  • 2 œufs à la coque,
  • épinards et céleri.

Comment améliorer l’efficacité du régime Mayo ?

Pour ceux qui souhaitent absolument essayer le régime Mayo, voici les conseils du Dr Fricker :

  • "Augmenter la part de légumes quotidienne : 200g au minimum par repas"
  • "Ajouter au régime deux produits laitiers par jour : un yaourt 0% ou un fromage blanc, sans sucre"

Comment ne pas reprendre ?

Le régime Mayo promet une perte de poids entre 5 et 7kg sur deux semaines. Mais une telle perte de poids est souvent difficile à stabiliser. Dès le retour à un apport calorique normal, la reprise guette.

Pour assurer une meilleure stabilisation du poids, "il faut reprendre une alimentation normale de façon progressive", explique le Dr Jacques Fricker, médecin nutritionniste. Les deux semaines suivant le programme, les féculents doivent être réincorporés doucement à raison d’un féculent par repas, chaque jour. Pratiquer une activité physique régulière est aussi primordial.

"Progressivement, il faut arriver à une pratique sportive répartie sur 2 à 3 heures hebdomadaires".

Régime Mayo : difficile à tenir ?

A moins d’ajouter des protéines (laitage notamment, comme vu à la page 4), le régime original ne peut avoir de résultat que chez les personnes très fermement décidées à mincir.

Les aliments autorisés étant très restreints (beaucoup d’œufs surtout), le régime est plutôt monotone. D’où un risque d’envie de manger irrépressible, et des fringales.

Les quantités de nourritures sont très réduites ce qui provoque une sensation de faim réelle, importante.

Est-ce une méthode équilibrée ?

La version originale du régime (comme expliquée à la page 2) est déconseillée par de nombreux nutritionnistes. Une alimentation saine laisse une place aux aliments de chaque famille alimentaire : laitages, viandes, fruits et légumes, et matières grasses, assurant ainsi que tous les besoins de l’organisme en vitamines et minéraux sont comblés.

Le régime mayo original élimine tous les produits laitiers et laisse trop peu de place aux végétaux. Par ailleurs, pour le Dr Jacques Fricker, médecin nutritionniste : "Le poids perdu correspond en grande partie à de la masse musculaire".

Mayo : un régime à risque ?

Attention, jamais plus de 14 jours, même avec améliorations (voir page 4) ! Au-delà, le régime Mayo peut entraîner des complications métaboliques importantes découlant principalement des carences qu’il provoque. Il fatigue également. La forte privation peut également déclencher des troubles du comportement alimentaire, comme des crises de boulimie.

Enfin, il peut entraîner des problèmes de cholestérol ou les accroître.

Est-ce le régime qu’il vous faut ?

Très restrictif, il ne peut avoir de résultats qu’à condition d’avoir une forte volonté. Il est plus efficace en cas de net surpoids.

A noter : très en vogue dans les années 80, il est désormais moins à la mode, et les nutritionnistes ne le prescrivent plus.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Sources

- Simple comme maigrir, Jacques Fricker, Ed. Odile Jacob, 2008

- Le nouveau guide du bien maigrir, Jacques Fricker et Marie-José Carduner, Ed. Odile jacob, 1996

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.