Régime : elle meurt après avoir pris des coupe-faim

Une jeune fille de 20 ans est décédée, alors qu’elle suivait un régime particulièrement restrictif. Lindsey Bones, résidente en Angleterre, combinait coupe-faim et pilules amaigrissantes, tout en jeûnant.

Sa maman la décrit comme une étudiante "brillante, merveilleuse et forte". Agée de 20 ans, Lindsey Bones suivait des cours à l’Université de Sussex (Brighton, UK). Elle a été retrouvée morte dans sa chambre, par ses colocataires, le 5 avril dernier. Les enquêteurs accusent son régime : Lindsey voulait perdre du poids avant de partir en vacances.

Pour y arriver, la jeune fille n’a pas lésiné sur les moyens : jeûne, pilules amaigrissantes, comprimés coupe-faim, suppléments de perte de poids… Les officiers de police estiment que son régime extrême serait la cause de sa mort. Sa mère s’est confiée au journal The Telegraph, dans une interview parue hier.

Lindsey suivait le régime 5 :2, un jeûne intermittent

Lindsey Bone avait l’habitude de jeûner, semble-t-il. D’après son petit ami, Jamie, l’étudiante craignait les prochaines vacances scolaires et était déterminée à maigrir. En effet, l’officier de police, Claire Rogers a examiné sa chambre après sa mort et a retrouvé un journal dans lequel Lindsey y avait inscrit toutes sortes de "règles" restrictives : "pas manger plus de 1200 calories par jour, glucides une seule fois par jour ou pas du tout, manger des fruits, rester à la bibliothèque pour ne pas être tentée de manger…".

Mme Bones, la mère de Lindsey, a déclaré qu’elle était courant du régime draconien de sa fille. Selon elle, l’étudiante suivait le régime 5 :2. Il consiste à faire deux jours de diète et cinq jours d’alimentation "normale".

Il s’agit d’une sous-catégorie du jeûne intermittent. Ce régime implique de supprimer 75 % de ses apports caloriques deux jours par semaine, tout en mangeant de manière équilibrée les cinq autres jours.

D’après Mme Bones, Lindsey avait peu mangé le jour de son décès.

Lindsey prenait du vinaigre de cidre et des pilules amaigrissantes

Lindsey ne s’est pas contentée du régime 5 :2. La jeune Anglaise avait pour habitude de consommer une cuillère à soupe de vinaigre de cidre chaque fois qu’elle mangeait trois fois par jour. Puis, Lindsey a commencé à en prendre sous forme de comprimés.

Et pour cause, le vinaigre de cidre est considéré comme un coupe-faim naturel. En parallèle, la jeune fille s’administrait un supplément de perte de poids, conçu à base de viande écrasée et pommes distillées et fermentées.

En outre, l’officier de police a retrouvé des pilules amaigrissantes dans la chambre de la victime, après sa mort.

Un taux d’acide anormalement élevé dans le sang de Lindsey

Le corps de Lindsey a été examiné par le Dr Catherine Guy. D’après ses analyses, la jeune fille présentait un taux d’acide relativement élevé dans son sang. Ce phénomène est appelé l’acidose. Il est provoqué par une surproduction d'acides qui s'accumulent dans le sang ou une perte excessive de bicarbonates du sang.

"Votre corps a une capacité naturelle d’équilibrer le niveau d’acide, explique le médecin. Il peut être affecté par un régime alimentaire, faible en gras, surtout s’il implique le jeûne. Si le vinaigre de cidre est considéré comme un complément alimentaire, nous avons encore peu d’informations sur les effets qu’il peut avoir. De toute évidence, le vinaigre est acide et nous ne savons pas quelle dose elle en a pris à la fois".

Une arythmie cardiaque a pu être causée par le mélange des médicaments

Lindsey était également sous antidépresseurs depuis la mort de son père en mai 2018. D’après son médecin généraliste, elle était anxieuse, mais ne présentait aucun symptôme suicidaire.

Malgré les analyses du Dr Catherine Guy, les causes exactes de la mort de Lindsey restent mystérieuses.

"Les seules conclusions qui nous viennent seraient des réactions indésirables pour avoir combiné les compléments alimentaires avec l’un de ses médicaments contre l’anxiété", déclare Veronica Hamilton-Deeley, officier responsable de l’enquête. Cette dernière évoque une arythmie cardiaque, sans savoir ce qui l’aurait réellement provoquée.

Elle rappelle que "toute prescription médicamenteuse comporte des risques".

De son côté, Mme Bones, maman endeuillée, tient à mettre en garde les jeunes filles, mais aussi toutes les personnes qui décident de se lancer dans un régime extrême. "S’il vous plaît, soyez prudent", conclue-t-elle.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.