Sommaire

Avant d’entrer dans le vif du sujet, faisons le point sur quelques fondamentaux à propos du régime cétogène. Il se base sur une alimentation riche en lipides et vise à réduire considérablement la consommation de glucides pour provoquer un état de cétose. Au-delà de la perte de poids importante, ses adeptes lui attribuent de nombreux bienfaits pour la santé.

Concrètement, une assiette issue du régime cétogène se compose essentiellement de matières grasses (poissons gras, volaille, viande rouge, œuf, beurre, huile végétale, vinaigre, olive, avocat, fromage à pâte dure…). Le régime cétogène est connu pour être radical en termes de perte de poids, parce qu’habituellement, le corps tire son énergie des glucides consommés dans la journée. Dans le cadre d’une alimentation cétogène, les glucides étant extrêmement limités, le corps commence à puiser dans ses réserves de glucides entreposées au niveau des muscles et du foie appelées réserves de "glycogène".

Si le régime cétogène fait débat chez les nutritionnistes -entre ceux qui lui reprochent d’être trop peu équilibré et ceux qui le jugent efficace pour la satiété- il semble porter ses fruits chez Ayem Nour. À 32 ans, l’animatrice est parvenue à dire adieux à plus de 23 kg. Selon elle, il ne fait aucun doute, sa métamorphose, elle la doit bien au régime cétogène qu’elle pratique depuis un an. Dans son nouveau livre Simplement Kéto (éd. Thierry Souccard), elle raconte comment ce régime épatant a révolutionné son existence et surtout, comment il l’a réconciliée avec la nourriture et avec sa silhouette. Interview exclusive.

"Le déclic ? J'avais atteint le poids que j'avais pendant ma grossesse"

Medisite : Pourquoi avoir voulu écrire ce livre ?

Ayem Nour : En toute humilité, je l’ai écrit à la demande de mes abonnés sur les réseaux sociaux. Je recevais énormément de messages de personnes qui voulaient des conseils sur l’alimentation cétogène. C’est là que j’ai envisagé d’en faire un livre. La Kéto Diet a fonctionné chez moi, alors pourquoi la garder secrète ? J’avais envie de partager mon expérience et de donner un coup de pouce à des personnes désireuses de perdre du poids et surtout de prendre soin de leur santé.

Medisite : Qu’est ce qui vous a donné envie de tester l’alimentation cétogène ?

AN : J’ai découvert l’alimentation cétogène lors d’un voyage à Los Angeles. Je n’ai pas tout de suite été séduite, car elle me semblait très complexe. Puis, quelque temps après il y a eu le premier confinement. J’ai repensé alors au régime cétogène qui était malgré tout resté dans un coin de ma tête.

J’aimais l’idée de pouvoir manger de la crème fraiche, du beurre, du fromage, de l’avocat...

Donc je me suis documentée et je me suis lancée. J’ai commencé par consulter la liste d’aliment autorisés et ceux à limiter. Je me suis concocté des petites recettes et les kilos ont commencé à disparaitre.

Medisite : La perte de poids était votre première motivation ?

AN : Oui. J’ai souffert de ma prise de poids pendant plusieurs années. J’ai été exposée dans les médias à mon insu en surpoids. J’ai subi des moqueries, des insultes… C’était terrible. Je sais ce qu’est la grossophobie. Il y a même des animateurs TV que je ne citerais pas qui se permettaient de faire des réflexions. Mais si j’ai voulu suivre la Kéto Diet dans un but de perdre du poids, aujourd’hui, c’est devenu un mode de vie qui me convient. Indépendamment de la minceur, cette alimentation m’apporte un tas de bienfaits.

Medisite : Quel a été le déclic ?

AN : Un matin, alors que mon fils avait déjà 4 ans, je me suis levée et je me suis pesée. J’avais presque atteint le poids que j’avais pendant ma grossesse. Je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose. Je ne pouvais pas faire le même poids que quand j’étais enceinte de mon petit garçon. J’ai alors décidé de poster mon poids sur les réseaux sociaux. Cela n’a pas été facile, mais je voulais me ressaisir et prendre mes abonnés à témoin. De fil en aiguille, je leur partageais chaque semaine mon poids en toute transparence. C’est ainsi qu’ils ont pu suivre toute ma transformation pendant un an et demi.

Sources

Merci à Ayem Nour, interviewée le 15 juin 2021

Kéto simplement, éd. Thierry Souccar

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.