"Je pratique le jeûne intermittent depuis plus de 2 ans et je ne comprends pas pourquoi mon poids stagne. J'ai perdu environ 8 kg les premiers mois. Or depuis plus d'un an, je n'arrive pas à me débarrasser de kilos supplémentaires. Est-il possible que mon métabolisme soit 'bloqué' ? Si oui, comment le relancer ? Est-il possible que ce soit une autre raison ? Je pratique le jeûne intermittent régulièrement le soir : je renonce au dîner et pratique le 16/8. Je consomme 3-4 carrés de chocolat noir le matin et l'après-midi vers 16h. Je précise que je ne bois pas de sodas et je ne consomme pas de plats préparés ni d'aliments transformés. Je mange des légumes à presque chaque repas. Concernant la viande, je privilégie le blanc de poulet. J'ai 25 ans, je pèse environ 60 kg pour 1 m 64. Merci pour votre réponse"

Victoire, 26 ans

Raphaël Gruman, nutritionniste et ambassadeur de Medisite vous répond

"Le jeûne intermittent n’est à l’origine pas un 'régime' pour perdre du poids, bien qu’en l’appliquant régulièrement, ce dernier permet de retrouver un poids de forme. Il a pour objectif de mettre au repos le système digestif et ainsi favoriser le sommeil notamment en pratiquant le jeûne intermittent le soir comme vous le faites".

"Je pense que votre organisme s’est habitué à votre façon de vous alimenter actuellement et c’est pourquoi vous plafonnez dans votre perte de poids. Il est parfois nécessaire de relancer le métabolisme en modifiant son alimentation. Cela ne nous empêche pas de reprendre le jeûne intermittent après cette période. Je vous conseille donc d’appliquer un régime cétogène pendant une quinzaine de jour, c’est à dire de supprimer totalement les apports de glucides (même les glucides complexes, comme le riz ou les pâtes complètes). De cette façon, vous allez augmenter votre métabolisme et ainsi brûler plus de calories. Durant cette période de 15 jours, vous pouvez reprendre 3 à 4 repas par jour".

"Je vous souhaite une bonne continuation dans votre démarche".

Régime cétogène : ce qu'il faut savoir avant de commencer

Cette diète se base sur une alimentation riche en lipides et implique de réduire considérablement la consommation de glucides pour provoquer un état de cétose.

Une assiette du régime cétogène réunit essentiellement des matières grasses : poissons gras, volaille, viande rouge, œuf, beurre, huile végétale, vinaigre, olive, avocat, fromage à pâte dure… La contre-partie ? Limiter les glucides (sucre) afin que le corps puise dans ses réserves de glucides entreposées au niveau des muscles et du foie appelées réserves de "glycogène". Exit le pain, les pâtes et les pommes de terre.

Si le régime cétogène est radical en termes de perte de poids, c’est parce qu’habituellement, le corps tire son énergie des glucides consommés dans la journée. Le corps commence alors à puiser dans ses réserves de glucides entreposées au niveau des muscles et du foie.

Il vaut mieux consulter votre médecin ou un nutritionniste avant de vous lancer. Et pour cause, dans certains cas de figure, ce régime peut s'avérer risqué pour la santé. Vous pouvez vous exposer à des insuffisances, voire des carences.

Adressez vos courriers à redaction@medisite.fr

Sources

Merci à Raphaël Gruman, nutritionniste et ambassadeur de Medisite 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.