Regime cetogene : 7 cas ou il n-est pas adapte

Maigrir en mangeant du gras. C'est l'ultime promesse du régime cétogène et surtout, c'est ce qui l'a rendu si populaire. En effet, il se base sur une alimentation riche en lipides et implique de réduire considérablement la consommation de glucides pour provoquer un état de cétose. Au-delà de la perte de poids importante, ses adeptes, parmi lesquels plusieurs célébrités, lui attribuent de nombreux bienfaits pour la santé.

Concrètement, une assiette issue du régime cétogène se compose essentiellement de matières grasses : poissons gras, volaille, viande rouge, œuf, beurre, huile végétale, vinaigre, olive, avocat, fromage à pâte dure…  C'est notamment pour cette raison qu'il attire de nombreuses personnes. La contre-partie ? Limiter les glucides afin que le corps puise dans ses réserves de glucides entreposées au niveau des muscles et du foie appelées réserves de "glycogène".

Avant de vous jeter corps et âmes dans ce régime en vogue, il vaut mieux toutefois consulter votre médecin. Et pour cause, dans certains cas de figure, le régime cétogène peut s'avérer risqué pour la santé. "On est loin d'un régime dit 'équilibré'. On peut avoir des insuffisances, voire des carences. C'est à bien réfléchir avant mais c'est vrai que quand on fait pendant une période, ça marche bien", rapporte au micro de Europe 1 Catherine Lacrosnière, médecin nutritionniste. Tour d'horizon dans notre diaporama des cas où le régime cétogène n'est pas adapté.

Régime cétogène : l'état de cétose implique une baisse de l'appétit

Le régime cétogène consiste à éviter les glucides en supprimant les sucres et les féculents. Exit le pain, les pâtes et les pommes de terre. On ne mange ainsi que des protéines et des lipides (poissons gras, volaille, viande rouge, œuf, beurre, huile végétale, vinaigre, olive, avocat, fromage à pâte dure…).

Si le régime cétogène ne fait pas l’unanimité auprès des nutritionnistes, c’est parce qu’il n'est pas assez équilibré et particulièrement dangereux pour les personnes qui souffrent de diabète, de maladies cardiaques ou des reins.

Si le régime cétogène est radical en termes de perte de poids, c’est parce qu’habituellement, le corps tire son énergie des glucides consommés dans la journée. Dans le cadre d’une alimentation cétogène, les glucides étant extrêmement limités, le corps commence à puiser dans ses réserves de glucides entreposées au niveau des muscles et du foie appelées réserves de "glycogène". La perte de poids importante au début du régime cétogène est en grande partie une perte d’eau. Lorsque les réserves de glycogène sont épuisées, le corps commence à exploiter les lipides pour produire de l’énergie. Or, lorsque le corps utilise les lipides en l’absence de glucides, il produit des déchets appelés corps cétoniques. C’est l’état de cétose. Cet état implique une baisse de l’appétit.

Pour Raphaël Gruman, nutritionniste, ce régime a le mérite d'éviter les fringales. "C'est relativement facile à appliquer quand on va au restaurant", assure-t-il. En effet, selon l’expert, il est plus facile de demander un accompagnement sans féculents qu'une cuisson sans matières grasses dans un restaurant ou chez des amis. Il assure qu'"en termes d'efficacité, on perd vite au niveau du poids".

Vous aimez les fruits

1/7
Régime cétogène : 7 cas où il n'est pas adapté

"Malheureusement, avec ce régime, il n'y a plus de pâtes, plus de pain, plus de riz, plus de légumineuses. On est au delà du taux de glucides autorisé. Ce qui est assez embêtant aussi, c'est qu'il y a une forte diminution des fruits. Vous avez les fruits rouges, la papaye et le citron, en ce moment, et ça s'arrête là", prévient Catherine Lacrosnière, médecin nutritionniste, au micro de nos confrères d'Europe 1.

Vous faites du cholestérol

2/7
Régime cétogène : 7 cas où il n'est pas adapté

"Il faut faire un bilan sanguin avant de se mettre au régime cétogène parce que certaines personnes ont des contre-indications. Quand on mange du gras comme ça, on va possiblement augmenter son taux de cholestérol. Si on a une hypercholestérolémie, on va éviter", précise Catherine Lacrosnière.

Vous souffrez de diabète de type 1

3/7
Régime cétogène : 7 cas où il n'est pas adapté

Les diabétiques doivent être très vigilants en raison du risque d'hypoglycémie et de déséquilibre des traitements. "C’est surtout vrai pour les diabètes de type 1. Or pour le diabète de type 2, le régime cétogène peut être utile… Je le propose d’ailleurs à certains patients diabétiques type 2", commente Raphaël Gruman, nutritionniste.

Vous êtes touché par une maladie du foie

4/7
Régime cétogène : 7 cas où il n'est pas adapté

Le danger existe notamment si vous êtes touché par une maladie du foie, explique Catherine Lacrosnière.

Vous souffrez d'une maladie rénale

5/7
Régime cétogène : 7 cas où il n'est pas adapté

"C’est surtout le risque d’augmenter la proportion des protéines qui peut poser problème pour les patients atteints d’insuffisance rénale, plus que les corps cétoniques qui eux n’endommagent pas les reins", précise Raphaël Gruman.

Vous êtes vegan

6/7
Régime cétogène : 7 cas où il n'est pas adapté

"Les végans purs ne peuvent pas faire de régimes cétogènes. Les végétariens le peuvent parce qu'ils vont pouvoir manger du poisson, du fromage. Mais comme on supprime toutes les sources de protéines végétales qui sont amenées par les légumineuses, c'est compliqué", souligne la nutritionniste sur Europe 1.

Vous voulez suivre un régime sur le long terme

7/7
Régime cétogène : 7 cas où il n'est pas adapté

"Rester au régime cétogène pour le long terme, c'est très compliqué. Ça vous coupe de la convivialité. Les pâtes, les pizzas, le pain du matin, c'est fini. On est loin d'un régime dit 'équilibré'. On peut avoir des insuffisances, voire des carences", ajoute le Dr Catherine Lacrosnière . 

Sources

https://www.europe1.fr/sante/huit-choses-a-savoir-avant-dopter-pour-un-regime-cetogene-4065846

Merci à Raphaël Gruman, nutritionniste

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.