Sommaire

Le dioxyde de titane, ou E171

Le dioxyde de titane, ou E171L’E171 est un colorant alimentaire et cosmétique. Selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), l’E171 remplit les critères pour être classé comme "cancérogène suspecté par inhalation pour l’Homme".

Dans quels aliments ? Les bonbons, les gâteaux industriels et les plats préparés.

A noter : Le gouvernement français a annoncé vouloir interdire l’utilisation de l’E171 dans les aliments avant la fin de l’année 2018. De leur côté, les confiseurs français ont signé le 19 juin 2018 une charte d'engagement visant à bannir de leurs bonbons le dioxyde de titane au plus tard fin 2019.

Les nitrites de potassium et de sodium

Le nitrite de potassium (E249) et le nitrite de sodium (E250) sont tous les deux des additifs utilisés pour colorer et conserver les aliments mais aussi pour limiter la prolifération de bactéries pathogènes comme Clostridium botulinum, la bactérie responsable du botulisme. Selon l’Autorité européenne de sécurité des aliments(EFSA), "le nitrite dans les aliments […] peut contribuer à la formation d'un groupe de composés connus sous le nom de nitrosamines, dont certains sont cancérigènes."

Dans quels aliments ? La viande industrielle et les charcuteries.

L’aspartame ou E951

L’aspartame ou E951L’aspartame est un édulcorant largement utilisé dans l’industrie agro-alimentaire. Son rôle dans le développement de cancer est encore mal connu et l’aspartame reste un additif très controversé. En 2013, l’EFSA a rendu un avis indiquant qu’il était sans danger pour la consommation humaine à condition de respecter la dose journalière admissible (DJA) de 40 milligrammes (mg) par kilogramme de poids corporel.

Comme le rapporte le magazine 60 millions de consommateur*, l’aspartame serait par ailleurs inflammatoire et perturberait le microbiote intestinal, l’ensemble des bactéries qui peuplent notre tube digestif et qui participent à son bon fonctionnement.

Dans quels aliments ? Les boissons sucrées, les desserts industriels, les confiseries, les chewing-gums ou encore les produits allégés, hypocaloriques ou amaigrissants.

*Hors-série N° 125S, Mai-Juin2018

Les nitrates de sodium et de potassium

Les nitrates de sodium et de potassiumL’E251 (nitrate de sodium) et l’E252 (nitrate de potassium) sont des conservateurs. Tout comme les nitrites, les nitrates ont été classés en 2015 dans la liste des "substances probablement cancérogènes" par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), agence de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Dans quels aliments ? Comme les nitrites, dans la viande industrielle et les charcuteries. Selon le CIRC, "chaque portion de 50g de viande transformée consommée tous les jours augmente de 18% le risque de cancer colorectal".

Les colorants E150c et E150d

Les colorants E150c et E150dL’E150c (ou caramel ammoniacal) et l’E150d (ou caramel au sulfite d’ammonium) sont des colorants de synthèse. Ils contiendraient des taux élevés de 4-méthylimidazole (4-MEI), un composé cancérigène.

En Europe, l’Autorité Européenne de sécurité des aliments (EFSA) a défini une dose journalière acceptable (DJA) groupée de 300 mg par kg de poids corporel par jour applicable aux colorants caramel (E150a, E150b, E150c et E150d), avec une DJA plus restrictive de 100 mg/kg pc/jour pour le colorant E150c seul.

Dans quels aliments ? Ces deux colorants sont présents dans les sodas, les confiseries, les soupes, les assaisonnements et la bière.

La gomme cellulosique ou E466

La gomme cellulosique ou E466E466, carboxyméthylcellulose ou gomme cellulosique : trois mots pour désigner un seul et même agent de texture suspecté d’être cancérigène. Selon 60 millions de consommateurs*, cet additif serait également inflammatoire et perturberait le microbiote intestinal, l’ensemble des bactéries qui peuplent notre tube digestif et qui participent à son bon fonctionnement.

Dans quels aliments ? Dans les crèmes dessert, les repas minceur en crème, les crèmes glacées, les mayonnaises, les vinaigrettes, les gâteaux industriels et les desserts lactés.

*Hors-série N° 125S, Mai-Juin2018

L’acésulfame-K ou E950

L’acésulfame-K ou E950L’acésulfame-K ou acésulfame de potassium connu sous l’appellation E950 est un édulcorant au fort pouvoir sucrant. Il est suspecté d’augmenter le risque de développer un cancer mais aussi celui de développer un diabète de type 2, comme le rappelle le magazine 60 millions de consommateurs*.

Dans quels aliments ? Les crèmes glacées, les boissons sucrées (sirop, soda, jus de fruits...), les confitures, les viennoiseries, les barres céréalières ou encore les chewing-gums.

*Hors-série N° 125S, Mai-Juin2018

L’acrylamide

L’acrylamideL’acrylamide est définie par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) comme "une substance qui se forme au moment de la cuisson à haute température de certains aliments riches en asparagine (un acide aminé) et en amidon". L’acrylamide est à l’heure actuelle reconnue comme cancérigène avéré pour l’animal et comme cancérigène possible pour l’humain par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC).

Dans quels aliments ? Les pommes de terre frites ou sautées, le café, les biscuits sucrés, les chips.

Ses autres noms : Prop-2-énamide, Ethylène carboxamide, 2-Propénamide

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

Ces aliments qui nous empoisonnent - 60 millions de consommateurs, Hors-série N° 125S, Mai-Juin2018

Le bon choix au supermarché, Collectif Lanutrition.fr, Thierry Souccar éditions, 2016

Site de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA)

Site du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), agence de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS)

Site de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses)

Voir plus
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.