Sommaire

Peau, silhouette, os... La ménopause, ce phénomène physiologique qui survient dans la vie d'une femme entre 45 et 55 ans, entraîne de nombreux changements. L'arrêt des règles et la perte de la fertilité sont souvent accompagnés de symptômes comme les bouffées de chaleur, les troubles du sommeil, troubles de l'humeur, asséchement de la peau... Autres caractéristiques désagréables dont la ménopause est parfois responsable : un ventre qui gonfle et s'arrondit. Pourquoi les femmes voient-elles leur abdomen grossir à la ménopause ?

"La ménopause entraîne une chute des hormones féminines au profit de la testostérone, hormone masculine, ce qui produit des changements concernant le stockage des graisses notamment", explique le nutritionniste Raphaël Gruman. "Avant la ménopause, le stockage se situe au niveau des cuisses, des fesses et de la culotte de cheval, du fait de l'action des hormones féminines. Après la ménopause et la chute de ces hormones, la testostérone est alors responsable d'un stockage des graisses au niveau du ventre, comme pour les hommes", poursuit le spécialiste, auteur en 2017 "La ménopause sans les kilos".

Ménopause, une chute de la consommation d'énergie

Toujours sous l'effet de la ménopause, les dépenses énergétiques du corps au repos diminuent considérablement. "Lors de cette transition, on constate une chute de la consommation d'énergie par l'organisme. Tout au long de la vie, notre corps consomme des calories, mais de manière plus ou moins importante en fonction de notre âge. À 18/20 ans, on consomme tellement d'énergie qu'on peut se permettre de ne pas réellement faire attention à ce qu'on mange. Petit à petit, en vieillissant, on brûle de moins en moins de calorie, ce qui est d'autant plus vrai au moment de la ménopause avec une véritable cassure dans cette consommation d'énergie. Si on poursuit sur le même volume calorique, fatalement on va accumuler de la graisse qui se situera donc au niveau du ventre", développe notre expert.

Pour conserver un ventre plat, il est donc vivement recommandé de réduire son apport journalier en calories. Selon Raphaël Gruman, de 1 800 calories en moyenne chez la femme adulte, la femme après la ménopause a besoin seulement de 1 600 calories par jour.

En recherche d'emploi, Retraité ou Actif ? Envie de se reconvertir et de lancer son projet ? Découvrez la formation à 0€ pour y parvenir en cliquant ici >

Sources

Pour aller plus loin : La ménopause sans les kilos, Raphaël Gruman, 2017, éd. Leduc S. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.