Sommaire

© Istock

Le jeûne intermittent et la diète cétogène font partie des régimes les plus populaires actuellement. Des chercheurs du National Jewish Health (États-Unis) ont donc analysé les études scientifiques existantes sur ces deux méthodes, afin d’évaluer leurs bénéfices en termes de santé et de perte de poids, mais aussi de mettre en avant leurs potentiels risques sur votre santé.

Régime cétogène : il rigidifie vos artères !

Le régime cétogène (ou “keto diet”) consiste à réduire considérablement la quantité de glucides consommées, et d’augmenter celle des lipides, de manière à mettre l’organisme en état de cétose. Cela permettrait une perte de poids rapide, mais aussi de soigner certaines pathologies, comme l’épilepsie. Des études, encore en cours, semblent aussi montrer des effets positifs chez les patients atteints de cancer ou de maladie neurodégénérative.

Selon les chercheurs américains, cette diète semble également prometteuse comme traitement potentiel du diabète. Des études ont, en effet, montré une amélioration des taux de glucose à jeun et d’insuline chez des souris nourries avec un régime cétogène. Des travaux complémentaires restent nécessaires pour confirmer ces bénéfices.

Ce régime favorise l’excès de cholestérol et l’athérosclérose

Mais toute médaille a son revers, et les scientifiques ont montré une possible nocivité de la keto diet pour la santé de votre cœur. En effet, elle suppose une absorption très importante de lipides, le risque étant de consommer trop de graisses saturées. Ces dernières sont associées à un risque accru d’hypercholestérolémie et de maladies cardiaques.

Il existe également des preuves que suivre un régime cétogène pendant une période prolongée peut entraîner un enraidissement des artères. Ce phénomène, appelé athérosclérose, favorise les dépôts graisseux sur leurs parois, par destruction du tissu élastique qui les constitue. Enfin, plusieurs études ont montré que ce type d’alimentation augmente le risque de décès prématuré.

Keto Diet : une perte de poids seulement à court terme

Du côté de la perte de poids, en elle-même, les résultats ne sont guère plus glorieux. Certes, les travaux menés sur le sujet ont bien montré que le régime cétogène permet de maigrir, initialement. Mais cet amincissement a tendance à ne pas être durable, selon les données récoltées sur douze mois. Il est également difficile de savoir si la perte de poids est causée par la cétose, ou simplement par la restriction calorique induite par le régime.

Jeûne intermittent : des effets mal connus sur l’organisme

Jeûne intermittent : des effets mal connus sur l’organisme© Istock

Plus qu’un régime, le jeûne intermittent (ou “fasting”) est plutôt un mode d’alimentation. Il consiste à ne manger que sur une fourchette de temps limitée, et à jeûner sur une plus longue période, de façon à mettre le système digestif au repos et revenir à un rythme plus “naturel” pour le corps. Il existe donc plusieurs méthodes de jeûne intermittent, la plus connue étant le 16/8 : sauter le petit-déjeuner ou le dîner, de façon à ne rien avaler pendant une plage de seize heures.

Outre la perte de poids qu’il promet, ce mode d’alimentation aurait aussi de nombreux bienfaits pour la santé. Des études ont montré qu’il peut limiter l’apparition de maladies cardiovasculaires et de diabète, et favorise l’autophagie, c’est-à-dire le nettoyage et la régénération des cellules.

La faim liée au jeûne pourrait inciter à manger davantage, ou mal

Les chercheurs du National Jewish Health sont globalement en accord avec les bénéfices promis par le jeûne intermittent, mais ils s’inquiètent aussi des écueils possibles chez les personnes qui le suivent. Ils craignent notamment que la faim induite par le jeûne pousse de nombreux individus à trop s’alimenter au moment des repas, ou à s’orienter vers des aliments “malsains”, néfastes pour la santé cardiovasculaire.

En outre, la majorité des preuves actuelles concernant les avantages du fasting (longévité accrue, perte de poids, diminution de la pression artérielle, meilleure tolérance au glucose, contrôle des lipides…) proviennent d’études menées sur des animaux, et nécessitent donc d’être confirmées sur l’Homme.

Les effets de la famine sur les organes doivent être mieux explorés

"Parmi les risques potentiels du jeûne intermittent, qui nécessitent une étude plus approfondie, on peut citer les effets de la famine et la façon dont elle peut affecter le fonctionnement des organes", explique le Dr Andrew Freeman, directeur de la prévention cardiovasculaire et du bien-être au sein du National Jewish Health et co-auteur de l'étude.

"Il est particulièrement important pour les diabétiques de consulter leur médecin avant d'essayer le jeûne intermittent, pour discuter de la façon de contrôler leur maladie et du risque d'hypoglycémie qui peut survenir en sautant des repas régulièrement", poursuit l’expert.

Les meilleurs régimes pour votre santé cardiaque

Les meilleurs régimes pour votre santé cardiaque© Istock

D’après les chercheurs, bien qu’il existe des preuves modestes concernant les effets favorables du régime cétogène et du jeûne intermittent, aucune de ces deux approches n’est recommandée pour le traitement ou la prévention de toute maladie, jusqu’à ce que de grandes études à long terme puisse examiner leur impact plus en détail.

Les scientifiques conseillent de se tourner plutôt vers des régimes ayant fait l’objet d’études sérieuses et dont les bénéfices sur la santé cardiovasculaire ont été prouvés scientifiquement. Ils citent notamment le régime méditerranéen, basé sur la consommation de végétaux, de bonnes graisses et de céréales complètes ; le “whole food plant-based diet”, qui privilégie les aliments végétaux non-transformés ; et le régime DASH, une alimentation saine faible en sodium, qui vise à réduire la pression artérielle.

Ces trois régimes alimentaires, largement éprouvés, partagent une base commune comprenant les fruits, les légumes, les légumineuses, les oléagineux et les céréales complètes. Le Dr Freeman précique qu’ils “ont été largement étudiés pour leur sécurité et leur efficacité, et ont démontré de manière concluante qu'ils amélioraient la santé cardiovasculaire”.

> Comparez les mutuelles et augmentez le nombre de séances avec un nutritionniste !

Sources

Study examines the heart risks and benefits of today's most popular fad diets, Medical X Press, 31 août 2020. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.