Louise, fille de Alain Chabat, en colère : "soit tu fais du 36, 38, 40, soit tu vas en enfer"

Vendredi 31 juillet dernier, Louise, fille de l’acteur Alain Chabat, n’a pas hésité à exprimer son coup de gueule contre les diktats de la minceur. Interrogée par ses fans sur les marques de ses maillots de bain, la jeune trentenaire a fait comprendre qu’elle avait du mal à trouver des modèles à sa taille. Explications en images.
Louise, fille de Alain Chabat, en colere : "soit tu fais du 36, 38, 40, soit tu vas en enfer"

Visiblement, Louise Chabat est remontée contre les enseignes de prêts à porter. Alors que la saison des maillots de bain bat son plein, la fille de l’acteur Alain Chabat en profite pour dénoncer les marques discriminantes envers les femmes qui taillent plus qu’un 40.

Louise Chabat a été interrogée par certaines de ses abonnées sur les marques de ses différents maillots de bain. Suite à cela, elle leur a fait comprendre qu’elle avait beaucoup de mal à trouver des modèles à sa taille. Le problème ? La plupart des marques de maillot de bain s’arrêtent à la taille 40 !

Pour Louise Chabat, ce phénomène reflète complètement les diktats de la minceur auxquels toutes les femmes sont confrontées actuellement.

Les photos de Louise Chabat et de ses maillots de bain sont disponibles dans notre diaporama.

"Impossible d’essayer [un maillot de bain] en magasin quand on fait du 42 ou plus"

"J’ai deux maillots cette année qui font du L, dévoile Louise Chabat en posant en maillot de bain sur Instagram. Comment ça se passe pour les femmes, enfin le reste des Françaises qui font du 42, du 44, du 46 ? C’est quoi le game des marques de maillots de bain ? Des marques en général, mais du coup là, je me suis fait la réflexion parce que moi, je porte du L donc le reste du monde porte quoi ? C’est quand même un truc de ouf, soit tu fais du 36, 38, 40, soit tu vas te faire enc**** en enfer".

Celle qui exerce comme psychothérapeute est consciente qu’elle n’est pas la seule à "souffrir" de cette discrimination. Elle s’insurge contre les rayons "plus size" [grande taille, ndlr] qui ont disparus des grandes enseignes.

"J’ai aussi cru comprendre que les rayons 'plus-size' avaient disparu des grandes enseignes donc impossible d’essayer en magasin quand on fait du 42 ou plus, clame-t-elle avant de souligner le surplus à payer lorsqu’on fait une grande taille. Certains me disent qu’elles n’achètent même plus de maillot tellement c’est cher (30% de + en moyenne que n’importe quelle autre fringue en taille 34-40). ON RÊVE. D’autres me disent qu’il n’y a que des marques "mémères' qui taillent grand. Bref, l’enfer".

En France, 40% des femmes font une taille 44 et plus

"Je ne comprends pas pourquoi les marques ne capitalisent pas sur la majorité des femmes qui font du 42 et plus. Il y a de la maille à se faire les gars, allo ! IL Y A DE LA DEMANDE ON SE RÉVEILLE ! Expliquez-moi la logique s’il vous plaît. Je croyais que l’argent guidait le business, mais là, ils en perdent en discriminant la majorité ! Why ?", poursuit la trentenaire.

En effet, il est vrai que seules 6 % des Françaises entrent dans une taille 36. C’était le résultat d’une étude réalisée en juin 2016 auprès de plus de 55.000 femmes âgées de 17 à 65 ans sur la base de données déclaratives collectées sur les différents services web ClicknDress.

Selon leur étude, environ 40 % des femmes font une taille 44 et plus. Et pourtant, l’étude soulignait aussi qu’en magasins les marques de prêt-à-porter sont encore trop peu nombreuses à tenir compte de la morphologie de la plupart des Françaises.

Comment bien choisir sa mutuelle senior ? - Obtenez votre guide Mutuelle Senior 2020 dès maintenant

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.