Pourquoi réduire votre nombre de calories vous donnera plus de ventre

Une récente étude américaine met en garde contre les effets délétères des régimes draconiens : réduire le nombre de calories par jour ne ferait qu'augmenter le volume de graisse abdominale sur le long terme mais présenterait également des risques au niveau cardiovasculaire.

Publicité

Selon une étude réalisée par NutriNet-Santé, près de 70% des femmes françaises ont fait au moins un régime dans leur vie. Nombreuses sont celles à privilégier les régimes choc, type régime soupe au chou ou régime pomme, pour perdre rapidement du poids. Mais ce qu'elles ne savent pas, c'est que ces derniers peuvent avoir l'effet inverse à celui escompté. C'est ce qu'a révélé une équipe de chercheurs américains lors d'une conférence sur les maladies cardiovasculaires, rénales et métaboliques donnée le 2 octobre 2018 : leur étude a démontré que réduire drastiquement son apport calorique journalier augmenterait la masse graisseuse au niveau du ventre et déréglerait également plusieurs fonctions métaboliques.

Publicité
Publicité

Régime pauvre en calories : un risque de diabète et de maladies cardiovasculaires

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont mené une expérience sur deux groupes de rats femelles : l'un s'est vu réduire son nombre de calories de 60% (équivalent à un passage de 2000 à 800 calories chez l'humain) tandis que l'autre suivait un régime alimentaire normal. Après seulement trois jours, une perte de poids significative a été observée chez le groupe dont le nombre de calories a été réduit, mais non sans l'apparition d'un certain nombre d'effets indésirables : fonte musculaire, hausse de la tension artérielle, rythme cardiaque, fonction rénale et cycle de reproduction altérés. Ces effets ont disparu dès que les rates ont repris un régime normal.

En revanche, trois mois après le régime choc, les chercheurs ont pu observer que les rates qui l'avaient suivi avaient gagné plus de graisse abdominale que les autres. De plus, une hormone présente naturellement dans le corps, appelée angiotensine 2, s'est révélée particulièrement active chez ce groupe de rates, augmentant ainsi significativement leur tension artérielle. Or, les chercheurs expliquent que la graisse abdominale et une tension élevée sont des facteurs de risque de maladies cardiovasculaires ou de diabète sur le long terme. Des risques sanitaires non négligeables qui invitent les accros aux régimes à considérer leurs risques.

Apport calorique journalier : en quoi ça consiste ?

L'apport calorique journalier recommandé dépend de plusieurs facteurs : âge, sexe, poids, taille, pratique d'une activité physique ou non. L'Inserm affirme que "globalement, l’apport conseillé est en moyenne de 2 400 à 2 600 calories par jour pour un homme adulte et de 1 800 à 2 200 pour une femme". Cet apport calorique journalier doit être constitué de glucides (à 55%), de lipides (30 à 35%) ainsi que de protéines (10 à 15%).

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X