Sommaire

Derrière l’appellation "2,4-Dinitrophénol (DNP)", se cache un poison mortel, vendu sur Internet comme un produit aux prétendues vertus amaigrissantes. Illégal, ce brûle-graisse est dangereux et ses risques connus depuis plus d'un siècle.

Le DNP cause des effets indésirables graves et peut causer le décès. En 2015, Interpol avait émis une alerte mondiale à son égard. Un jeune étudiant vient d’en faire les frais. À 20 ans, Matteo est décédé à l’hôpital de Rennes pour avoir consommé du DNP. Il espérait perdre du poids pour améliorer sa santé, révèlent nos confrères du Parisien aujourd’hui.

Ses parents, qui ignoraient qu’il prenait du DNP, expliquent que leur enfant souffrait d’une accélération du rythme cardiaque, d’essoufflements, de diabète, d’insomnie et d’un problème de thyroïde. Des désagréments sans doute liés à un surpoids.

Décès, cataracte, dommages au cœur… Le DNP n’est pas sans danger

Le DNP est un produit chimique utilisé comme explosif, engrais, pesticide et colorant. S’il est considéré comme un "brûleur de graisse", c’est parce qu’il agit en accélérant le métabolisme dans l’organisme. Concrètement, il court-circuite le processus naturel de production d’énergie. Le DNP réoriente le fonctionnement de la mitochondrie (les mitochondries sont des organites intracellulaires dont la fonction principale est de fournir aux cellules l'énergie dont elles ont besoin, ndlr) qui, au lieu de produire de l’ATP, produit de la chaleur - c’est la thermogenèse.

C'est ainsi que ce processus favorise l'élimination des corps gras et brûle des calories. Et c’est d’ailleurs pour cette raison que le DNP était utilisée dans les années 1930 comme complément alimentaire, aides diététiques, boissons protéinées, potions, poudres et comprimés promettant perte de poids et construction musculaire.

La Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) avait également alerté sur les effets dangereux du DNP. D'après des données de la Food Standards Agency (FSA), l'organisme de surveillance de la sécurité alimentaire du Royaume-Uni, de nombreuses personnes décèdent après avoir pris du DNP et ceux qui ont survécu ont souffert de cataractes, ainsi que de dommages durables au cœur et au système nerveux.

Entre 2007 et 2020, le National Poisons Information Service du Royaume-Uni a enregistré 138 cas d'empoisonnement et 26 décès causés par le DNP.

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.