Sommaire

Devenu très populaire, le régime végan qui consiste à éliminer tout aliment provenant de l’exploitation animale, fait de plus en plus d'adeptes. Les végétaliens renoncent donc aux viandes, poissons, œufs, beurre, fromage, lait, miel ainsi qu'à tous les autres produits d’origine animale ou nécessitant leur exploitation. Les menus sont composés essentiellement de fruits, légumes, céréales, graines ou pâtes.

C e régime exclut donc une grande partie des aliments apportant des nutriments essentiels. Le principal risque est la carence en vitamine B12 que l'on trouve uniquement dans les protéines animales. "Une supplémentation est donc indispensable si l'on souhaite suivre un régime végétalien", affirme auprès de Medisite Lamia Zinaï, diététicienne et micronutritonniste à Aix-en-Provence. Par ailleurs, une attention particulière doit être menée en cas de désir de grossesse. En effet, une carence en vitamine B12 peut engendrer un risque de malformations du fœtus, et notamment un spina bifida. Cela se caractérise par une absence de fermeture postérieure du canal osseux (colonne vertébrale) dans lequel se trouve la moelle épinière.

Par ailleurs, méfiance aux denrées alimentaires que vous consommez lors de ce régime. En effet, de nombreux aliments dits "végans" apparaissent dans les rayons des supermarchés, pourtant ils peuvent s'avérer contre-productif dans un but de perte de poids.

Steaks ou fromages végans : plus gras et plus glucidiques

Même si les steaks ou les fromages végans peuvent remplacer la texture et le goût des aliments originaux, Raphaël Gruman, nutritionniste, rappelle qu’ils n’ont en aucun cas les mêmes valeurs nutritionnelles. Par exemple, "les steaks végétaux sont souvent plus gras et surtout plus glucidiques que les steaks de viande", révèle-t-il auprès de Medisite.

Par conséquent, les steaks végétaux ne s’avèrent pas être une bonne alternative pour perdre du poids. "Il est vrai que les steaks traditionnels n'apportent que des protéines, entre 20 à 100 grammes, et seulement 5 grammes de lipides. Mais les steaks végétaux sont plus pauvres en protéines et riches en glucides et en graisses. Donc ça s’avère contre-productif pour une bonne perte de poids."

Calcium : le fromage végan ne remplace pas le fromage classique

Pour le nutritionniste, la tendance se remarque aussi pour les fromages végans. "Il en va de même pour les fromages végétaux qui sont plus gras et plus glucidiques que les fromages classiques. Produit à base de lait de vache, de brebis ou de chèvre, ils sont dépourvus de glucides", souligne Raphaël Gruman.

Pour cause, de nombreux fromages végans sont fabriqués à base d’amidon et d’huiles végétales, autrement dit d’huile de coco ou d’huile de palme. Néanmoins, "l’amidon ingéré est décomposé en sucre dans l’intestin", explique Richard Hoffman, nutritionniste à l’Université de Hertfordshire, au Royaume-Uni dans The Conversation. "Or, au fil du temps, l a consommation excessive d’amidon peut entraîner une prise de poids, voire des maladies telles que le diabète de type 2 ou maladies cardiaques."

Les fromages végans ne peuvent absolument pas remplacer les fromages classiques, car ils ne contiennent pas, ou très peu, de calcium, Raphaël Gruman, nutritionniste.

Par ailleurs, l’excès d’huiles végétales peut aussi s’avérer problématique. "Par exemple, l'huile de noix de coco est composée presque entièrement d’acides gras saturés. Toutefois, certains d’entre eux sont liés à une augmentation du taux de "mauvais" cholestérol, ce qui peut accroître le risque de maladie cardiaque", complète le nutritionniste anglais. Concernant l’huile de palme, le problème est le même puisqu’environ "la moitié des acides gras contenus dans l’huile de palme sont des acides gras saturés. Celui-ci augmente le risque de maladie coronarienne."

Sur le long terme, la faible teneur nutritionnelle des fromages végans peut être mauvaise pour la santé. "Les fromages végans, ne peuvent absolument pas remplacer les fromages classiques, car ils ne contiennent pas, ou très peu, de calcium. Et même s’ils sont enrichis en calcium, il s’agit de calcium végétal qui est moins bien assimilé que le calcium d’origine animale. Le risque peut être une déminéralisation. Ils sont strictement interdits pour les enfants ou les ados et je les déconseille fortement aux seniors qui ont des besoins calciques augmentés.

Additifs alimentaires : les produits végans pourraient être nocifs

Pour pouvoir compenser le goût, la texture ou encore la couleur des produits classiques, les producteurs ne lésinent pas sur les produits additifs en tous genres. "Ils ne doivent certainement pas entrer dans une habitude d’alimentation", insiste Raphaël Gruman. Pour rappel, un additif alimentaire est une substance qui n'est pas habituellement consommée comme un aliment, mais qui est ajoutée comme ingrédient pour fabriquer un produit dans l'industrie agro-alimentaire. Leur présence dans les denrées alimentaires est toujours mentionnée sur l'étiquette du produit, dans la liste des ingrédients : soit par leur code E, suivi de 3 ou 4 chiffres, soit par leur nom.

Ils sont souvent pointés du doigt, car s’ils sont consommés en grande quantité, certains peuvent être nocifs pour la santé. "On reproche souvent aux additifs d'être mauvais pour la santé, mais dans les faits, c'est plus compliqué que cela", annonce auprès de Medisite la diététicienne Christine Savalli. "Aujourd'hui, il est difficile d'avoir du recul, car on manque d'études, en particulier sur l'interaction des additifs entre eux, même en petite quantité. Il faut donc faire attention à l'effet cocktail et aux quantités et fréquences de consommation".

Sur les 327 additifs alimentaires autorisés sur le marché, plusieurs dizaines sont soupçonnés être nocifs pour la santé et sont déconseillés par de nombreux scientifiques et associations de consommateurs.

Sources

Merci à Raphaël Gruman, nutritionniste

Merci au Dr en nutrition Béatrice de Reynal, directrice de l’agence Nutrimarketing et auteur de l'ouvrage "Ouvrez l'œil avant d’ouvrir la bouche" aux éditions Robert Laffont

Merci à Christine Savalli, diététicienne

https://theconversation.com/veganisme-tout-ce-quil-faut-savoir-sur-les-fromages-vegetaux-185986

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.