Sommaire

Le régime fruit ou le régime fruitarien désigne un régime alimentaire entièrement basé sur les fruits, au sens botanique du terme, c’est-à-dire un organe végétal contenant une ou plusieurs graines. Éventuellement, ce régime un peu particulier peut s’accompagner de graines. Celui-ci peut être suivi pour des raisons éthiques, religieuses, sanitaires … Il existe autant de variations de ce régime qu’il existe de personnes, mais s’il est composé à 75 % de fruits, on peut le considérer comme fruitarien.

Dans la plupart des cas, il s’agit d’un régime temporaire que les personnes suivent quelques jours pour perdre du poids par exemple. Cependant, certaines personnes l’adoptent sur le plus long terme. Or, c’est un régime déconseillé aux enfants, femmes enceintes ou allaitantes et aux personnes âgées. Dans son alimentation, le fruitarien évite toutes les plantes mères comestibles et ne se contentent que des fruits des plantes.

Ce régime viendrait des ancêtres pré-humains, c’est ce que rapporte le professeur Alan Walker, un paléoanthropologue de l’université Johns-Hopkins. Ce dernier a étudié l’émail des dents chez des hominidés anciens, et en a tiré cette conclusion. On décrypte ce régime et ses limites avec Mathilde Gibeaux, diététicienne.

Régime fruits : il se compose de 6 repas par jour

La mise en place de ce régime ne se fait pas au hasard. Il est recommandé de l’accompagner d’un avis médical. En général, il est recommandé de procéder par étape et d’incorporer chaque jour plus de fruits lors des repas. Ce régime est composé de six repas par jour, pour éviter les sensations de faim (les fruits se digèrent très vite). Il faut veiller à ce que les besoins en nutriments soient couverts, malgré la restriction qu'implique ce régime. Pour cela, il est important de varier, car tous les fruits ne contiennent pas les mêmes nutriments. Impossible donc de faire un régime fruit uniquement composé de bananes ou de pommes. On choisit volontiers des fruits issus de l’agriculture biologique et on continue une activité sportive modérée.

Ce type de régime doit être accompagné d’une bonne hydratation ; 1,5 à 2 L par jour. Et il doit être soutenu par des graines et des compléments alimentaires. Effectué pendant quelques jours, ce régime permet une perte de poids, de bons effets sur le transit intestinal et sur la beauté de notre peau. Il faut cependant être très prudent : ce genre de régime comporte beaucoup de limites et peut vite devenir dangereux.

Quels sont les potentiels avantages du régime fruits ?

Le seul "bienfait" mis en avant par les adeptes du régime fruitarien serait la détox. Après les fêtes ou un gros repas, ce régime peut donc sembler bénéfique. Cependant, il a été prouvé scientifiquement que le corps, et plus particulièrement le foie, n’avait pas besoin de coup de pouce pour faire leur travail. Le foie ne stocke aucune toxine, il les traite. Son travail est de récupérer la matière première issue de l’alimentation et les transformer pour que notre corps fonctionne. Il élimine ensuite ce qui n’est pas utile. Une personne en bonne santé n’a ainsi pas besoin de faire une "détox".

En outre, ce régime peut faire perdre un peu de poids au début. Néanmoins, il faut rester très vigilant, car il entraîne également beaucoup de carences.

Régime fruit : pourquoi est-il dangereux et à éviter ?

Les régimes fruitariens peuvent aider à maigrir sur le court terme. Mais en tant que mode de vie, ils sont à déconseiller parce qu'ils peuvent entraîner des carences dangereuses. Un régime fruité peut entraîner des carences en calcium, en protéines, en fer, en zinc, en acides gras essentiels, en vitamine D, en vitamine B (notamment la B12).

En effet, les fruits, bien que riches en glucides, ne contiennent que très peu de protéines. Il est pourtant important d’en consommer chaque jour, car elles ne peuvent pas être stockées dans l’organisme comme les graisses. Il est recommandé de consommer entre 10 et 20 % de protéines par jour.

Régime fruits : risqué pour les diabétiques

Ne consommer uniquement des fruits sur une trop longue période peut également être un problème pour les personnes atteintes de diabète. Les fruits contiennent en effet du glucose et du fructose et peuvent provoquer une hausse de la glycémie. En règle générale, la consommation de fructose ne doit pas excéder 25 à 30 g par jour. Mathilde Gibeaux complète : "pour un adulte, la recommandation de l’ANSES est de 100g max par jour de sucre simple, hors lactose et galactose".

Régime fruit : il peut affaiblir le système imminitaire

La fermentation des fruits peut également causer des ballonnements, des constipations ou à l’inverse des diarrhées.

Par-dessus tout, les carences peuvent entraîner une faiblesse du système immunitaire. En somme, réduire son alimentation à quelques fruits n’est pas recommandé. Encore moins sur le long terme. Pour fonctionner correctement, votre corps a besoin de toutes les catégories d’aliments. En bref, à part créer des carences et de la fatigue, ce régime, tout fruit, n’a aucun intérêt pour la santé.

> Comparez les mutuelles et augmentez le nombre de séances avec un nutritionniste !

Sources

Merci à Mathilde Gibeaux, diététicienne

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.