Sommaire

Maigrir en mangeant du gras. C'est la grande promesse du régime cétogène et c'est la raison pour laquelle il compte de plus en plus d’adeptes. Il se base sur une alimentation riche en lipides et implique de réduire considérablement la consommation de glucides pour provoquer un état de cétose. "J’avais du mal à croire que je pouvais maigrir en mangeant des matières grasses. Le premier soir, j’ai dîné du saumon fumé avec du comté. Je me disais ‘je ne vais jamais réussir à perdre du poids comme ça !’ ", nous raconte Victoria, une lectrice de Medisite âgée de 26 ans.

Après avoir pris plus de 2 kilos pendant les vacances d’été, Victoria a décidé de se prêter au jeu du régime cétogène sur les conseils de Raphaël Gruman, nutritionniste. Contre toute attente, cette dernière est parvenue à se débarrasser de ses kilos superflus en seulement quatre jours. "J’ai commencé à tester ce régime sans trop y croire ! Je suis aussi une adepte du jeûne intermittent, mais depuis quelque temps, j’avais l’impression que mon métabolisme avait besoin d’être relancé. On m’a alors conseillé de suivre le régime cétogène pendant 15 jours. L’idée n’était pas de l’adopter définitivement".

Victoria a accepté de livrer à Medisite les effets du régime cétogène jour par jour.

Régime cétogène : il peut accélérer votre métabolisme

À titre indicatif, une assiette du régime cétogène réunit essentiellement des matières grasses : poissons gras, volaille, viande rouge, œuf, beurre, huile végétale, vinaigre, olive, avocat, fromage à pâte dure… C'est notamment pour cette raison qu'il attire de nombreuses personnes. La contre-partie ? Limiter les glucides (sucre) afin que le corps puise dans ses réserves de glucides entreposées au niveau des muscles et du foie appelées réserves de "glycogène". Exit le pain, les pâtes et les pommes de terre.

Si le régime cétogène est radical en termes de perte de poids, c’est parce qu’habituellement, le corps tire son énergie des glucides consommés dans la journée. Dans le cadre d’une alimentation cétogène, les glucides étant extrêmement limités, le corps commence à puiser dans ses réserves de glucides entreposées au niveau des muscles et du foie.

Ce régime ne fait pas l’unanimité auprès des nutritionnistes. Or, Raphaël Gruman estimait que cette diète pouvait venir en aide à Victoria. "Appliquer un régime cétogène pendant une quinzaine de jour, c’est à dire de supprimer totalement les apports de glucides (même les glucides complexes, comme le riz ou les pâtes complètes) va aider à augmenter votre métabolisme et donc brûler plus de calories".

Découvrez le témoignage de Victoria et les effets décrits jour par jour.

Régime cétogène : les effets décrits jour par jour

Jour 1 : "J'ai démarré ce régime avec des doutes"

"Je pratique le jeûne intermittent depuis 2 ans. J’ai perdu environ 10 kg grâce à ce mode d’alimentation qui consiste à alterner les phases de jeûne et de prises alimentaires. Or, à un moment donné, mon poids n’a cessé de stagner. J’ai donc demandé conseil à un nutritionniste pour redémarrer mon métabolisme. Et c’est là qu’on m’a préconisé le régime cétogène. J’avais du mal à croire que ce régime puisse m’aider et surtout, je doutais de pouvoir le tenir. En effet, il se trouve que le sucre est mon point faible. J’ai du mal à me passer de féculents durant mes repas et j’ai pour habitude de me faire des encas sucrés l’après midi et le matin (chocolat, gâteaux…)".

"C’est donc pleine de doute que j’ai démarré mon premier jour de régime cétogène. Je rentrai de trois semaines de vacances. J’avais pris 2 kg".

"J’étais en télétravail ce jour-là. Je n’ai pas eu faim pour le petit-déjeuner donc j’ai misé sur un repas copieux le midi : thon, huile d’olive, courgettes grillées et fromage. Au dîner, je n’ai pas eu faim non plus, donc j’ai jeûné".

Jour 2 : "J'étais en hypoglycémie"

"Des effets secondaires se sont manifestés le deuxième jour. J’étais comme en hypoglycémie. Je pense que c’était lié au fait d’avoir jeûné la veille. Me sentant faible, j’ai misé sur un carré de chocolat noir. C’était radical : je me suis sentie mieux immédiatement".

"Je rappelle que le chocolat n’est pas permis dans le cadre d’un régime cétogène. Or, en cas de besoin, vous pouvez quand même succomber à un ou deux carrés de chocolat noir, qui contient très peu de glucides".

"En guise de repas de midi, j’ai eu droit à du veau en sauce, accompagné de carottes. J’ai la chance d’avoir un restaurant d’entreprise à mon bureau. Il nous garantit des repas équilibrés et un large choix chaque jour".

"Le soir, j’ai dîné du saumon fumé".

Jour 3 : "J'écoute mon corps et je mange à ma faim"

"Pas d’hypoglycémie ce jour-là. Je pense que le dîner de la veille m’a permis d’éviter ce phénomène. Or, ce troisième soir, je n’avais à nouveau pas faim. Je n’ai donc pas dîné, car j’essaye toujours d’écouter mon corps et ma faim. Je ne me force jamais à manger".

Jour 4 : "Je préfère éviter de jeûner pendant un régime cétogène"

"J’ai à nouveau subi une hypoglycémie le lendemain. C’est là que je constate la différence entre un régime cétogène et une alimentation normale. Avant, je n’avais aucun malaise le lendemain d’un soir de jeûne".

Jour 5 : "J'avais perdu 2,2 kilos !"

"C’est au jour 5 que je me suis pesée pour la première fois : contre toute attente, j’avais perdu 2,2 kg ! Je précise que ma perte de poids est à prendre avec des pincettes : même s’il ne fait aucun doute pour moi que le régime cétogène y a largement contribué, on ne peut oublier que j’ai changé mes habitudes à la fin des vacances. J’ai arrêté les apéritifs et les goûters. Selon, même sans pratiquer le régime cétogène, j’aurais fatalement perdu un peu de poids".

"Le régime cétogène n’est pas compliqué à mener, mais je suis consciente que ce n’est pas une alimentation que je peux adopter définitivement. Supprimer les glucides implique de renoncer à beaucoup d’aliments et surtout les féculents. Cela rend les repas un peu redondants. À moins que vous n’achetiez des pâtes dites 'low carb' (très pauvres en glucides). J’ai toutefois décidé de continuer à mener le régime cétogène trois jours par semaine, sur le long terme. Non seulement, c’est bénéfique pour ma ligne, mais surtout cela me permet de réduire ma consommation de sucre, ce qui n’est pas une mauvaise chose. Supprimer quelques jours les glucides, oui. Définitivement, non. Je ne suis pas pour me restreindre de certains aliments que j’aime. Je crains qu’à terme, cela génère de la frustration, ce qui risque d’être contre-productif".

Régime cétogène : pourquoi certains spécialistes le déconseillent ?

Avant de vous jeter corps et âmes dans ce régime en vogue, il vaut mieux consulter votre médecin ou un nutritionniste. Et pour cause, dans certains cas de figure, le régime cétogène peut s'avérer risqué pour la santé. Vous pouvez vous exposer à des insuffisances, voire des carences.

Les personnes sujettes au mauvais cholestérol devraient s’abstenir. Le régime cétogène implique d’augmenter les lipides au détriment des glucides, ce qui peut avoir pour effet d’élever le cholestérol.

Les diabétiques doivent être très vigilants en raison du risque d'hypoglycémie et de déséquilibre des traitements. "C’est surtout vrai pour les diabètes de type 1", confirme Raphaël Gruman, nutritionniste.

Enfin, si vous êtes victimes d’insuffisance rénale, soyez vigilant. "C’est surtout le risque d’augmenter la proportion des protéines qui peut poser problème pour les patients atteints d’insuffisance rénale, plus que les corps cétoniques qui eux n’endommagent pas les reins", précise Raphaël Gruman.

Sources

Merci à Victoria, 26 ans, pour son témoignage

Merci à Raphaël Gruman, nutritionniste

A lire pour aller plus loin : Le Régime Cétogène,Virginie Saliceti Vartanian (éd. Alpen)

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.