Sommaire

Initialement mis au point par des médecins de la NASA dans les années 60 pour faire rapidement perdre du poids aux astronautes. Bien qu'il ne concerne pas exclusivement les "hommes de l'Espace", car c'était un plan nutritionnel pour tous ceux qui travaillaient sur les missions spatiales. En effet, le personnel se trouvait confronté à un stress permanent et le régime était destiné à éviter les problèmes d'ordre gastrique. Parallèlement à un entraînement intensif, les astronautes devaient récupérer le maximum d'énergie

Réputé comme étant très efficace, ce régime hypocalorique et hyperprotéiné est donc très faible en calories, très strict et assez difficile à suivre, mais permet de perdre jusqu’à 10 kilos en deux semaines.

Les règles de base du régime Cosmonaute

Ce sont trois jours dictés à la lettre qui demandent une discipline irréprochable. La première idée, pour perdre du poids, c’est de boire de l’eau, beaucoup d’eau ou du thé, de l’infusion ou du café jusqu’à 2 litres par jour. Puis, il faut également supprimer de son alimentation des matières grasses telles que l’huile, margarine, beurre. Ce régime interdit le sucre tout en autorisant les édulcorants. Quant aux légumes, ils sont eux bien sûr autorisés, mais sans lipides et l’assaisonnement des salades, se compose de citron, moutarde ou vinaigre pour remplacer une vinaigrette classique.

Il est indispensable de respecter les quantités imposées et de ne pas remplacer un aliment par un autre. Enfin, il est recommandé de faire du sport quotidiennement, une bonne marche peut suffire, mais à raison de 30 minutes minimum.

Ce régime Cosmonaute doit être supplémenté de vitamines et de minéraux. Il n’est absolument pas recommandé de suivre ce régime drastique plus de 14 jours, cependant, en cas de renouvellement, il est préférable de laisser deux semaines entre les deux.

Une semaine du régime Cosmonaute

La journée régime cosmonaute reste intense et difficilement supportable puisqu'elle vous met au défi de ne manger ni plus ni moins que les quantités indiquées ;

  • Petit déjeuner : café ou thé et 1 tartine grillée.
  • Déjeuner : 3 œufs durs, une tomate ou 1 filet de viande grillé (200 g), une salade verte ou une salade de tomate et céleri et une mandarine ou une orange ou 1 œuf dur, 3 carottes râpées, jambon cuit dégraissé (150 g) ou poisson cuit à la vapeur (200 g), 1 tomate ou 1/4 de poulet (cuit sans la peau, avec du citron), salade verte ou 1 filet de viande grillé (250 g), 1 orange.
  • Dîner : 1 filet grillé (200 g), une salade verte ou du jambon d'York dégraissé (150 g),1 yaourt écrémé ou 2 œufs durs, jambon cuit dégraissé (100 g), salade verte ou salade de fruits, 1 yaourt écrémé ou 1 filet de viande grillé (250 g) ou 2 œufs durs, un bol de carottes râpées.

Régime Cosmonaute : quelle efficacité ?

Ce régime qui était pensé pour des astronautes professionnels dans un but précis avec un cadre strict a le premier avantage de faire perdre du poids très rapidement. En effet, on compte en moyenne une perte de poids de 3kgs en 3 jours et 10 kgs en 2 semaines. L’avantage principal est donc la rapidité. Autre avantage, sa durée proportionnellement brève de 14 jours maximum permet de le rendre supportable malgré son faible apport en calories.

Une diète difficilement tenable et trop restrictive

Les astronautes sont des professionnels entraînés et encadrés par toute une équipe médicale vérifiant continuellement leur état de santé. Ce type de régime en dehors de tout cadre médical est à proscrire. Cette diète est en effet trop restrictive et l’objectif de perte de poids durablement est difficilement tenable, sans parler des potentielles carences alimentaires qu’il pourrait créer.

Dans les années 60, l'apport quotidien lors de l'essai ne dépassait pas les 900 kcal. À ce stade, pas de surprise sur la perte de poids associé à une fonte musculaire, incompatibles avec l'effort. Avec ce type de régime, l'activité physique n'est même pas possible, car le corps reçoit trop peu d'énergie. Aujourd'hui, rares sont les régimes en dessous de 1200kcal car c’est le minimum moyen pour faire tourner notre métabolisme de base.

Attention aux troubles du comportement alimentaire

Un régime qui donne faim également. Arriver à 900 kcal en partant d'environ 2200 kcal par jour se ressent sur la satiété. Et si l'on est habituée aux régimes yoyo, l'efficacité n'est même pas garantie alors que la prise de poids rebond, elle, est évidente ! En suivant des consignes strictes à l’aveugle, ce régime ultra restrictif n’éduque en rien les comportements alimentaires qui ont pu faciliter la prise de poids ni quels sont les aliments majoritairement responsables de la prise de poids donc le résultat ne pourra pas être durable.

Totalement appauvri en acides gras saturés et insaturés, car toutes les matières grasses sont retirées. Il peut même déclencher ou aggraver des troubles du comportement alimentaire : compulsions, boulimies. Malgré sa courte durée, il reste difficile à suivre sans effectuer le moindre écart. Au final, perdre 10kg en moins de 2 semaines cela n’existe pas et si on y arrive, c’est qu’on a perdu surtout de l’eau et du muscle… mais gagner de la fatigue, des carences et l’effet yo-yo va très certainement se faire ressentir.

Quand tout fonctionne, on peut espérer perdre maximum 3kg de graisse par mois pour les femmes, rarement plus, et parfois 5 pour les hommes. Ce qui est déjà très bien pour changer assez vite de silhouette, et en même temps améliorer considérablement sa santé.

> Comparez les mutuelles et augmentez le nombre de séances avec un nutritionniste !

Sources

Merci à Valérie Mery, diététicienne nutritionniste

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.