Sommaire

Initialement mis au point par des médecins de la NASA dans les années 60 pour faire rapidement perdre du poids aux astronautes. Bien qu'il ne concerne pas exclusivement les "hommes de l'Espace", car c'était un plan nutritionnel pour tous ceux qui travaillaient sur les missions spatiales. En effet, le personnel se trouvait confronté à un stress permanent et le régime était destiné à éviter les problèmes d'ordre gastrique. Parallèlement à un entraînement intensif, les astronautes devaient récupérer le maximum d'énergie

Réputé comme étant très efficace, ce régime hypocalorique et hyperprotéiné est donc très faible en calories, très strict et assez difficile à suivre, mais permet de perdre jusqu’à 10 kilos en deux semaines.

Les règles de base du régime Cosmonaute

Ce sont trois jours dictés à la lettre qui demandent une discipline irréprochable. La première idée, pour perdre du poids, c’est de boire de l’eau, beaucoup d’eau ou du thé, de l’infusion ou du café jusqu’à 2 litres par jour. Puis, il faut également supprimer de son alimentation des matières grasses telles que l’huile, margarine, beurre. Ce régime interdit le sucre tout en autorisant les édulcorants. Quant aux légumes, ils sont eux bien sûr autorisés, mais sans lipides et l’assaisonnement des salades, se compose de citron, moutarde ou vinaigre pour remplacer une vinaigrette classique.

Il est indispensable de respecter les quantités imposées et de ne pas remplacer un aliment par un autre. Enfin, il est recommandé de faire du sport quotidiennement, une bonne marche peut suffire, mais à raison de 30 minutes minimum.

Ce régime Cosmonaute doit être supplémenté de vitamines et de minéraux. Il n’est absolument pas recommandé de suivre ce régime drastique plus de 14 jours, cependant, en cas de renouvellement, il est préférable de laisser deux semaines entre les deux.

Sources

Merci à Valérie Mery, diététicienne nutritionniste

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.