Épilepsie pendant la grossesse : quels traitements ?

Épilepsie pendant la grossesse : quels traitements ?

Le fait d’être épileptique n’empêche nullement une femme d’être enceinte (en France 100 000 femmes en âge de procréer sont épileptiques). Néanmoins, certaines questions se posent : est-ce que l’épilepsie est héréditaire ? En cas d’épilepsie pendant la grossesse, quel traitement prendre ? Le traitement de l’épilepsie est-il possible quand on est enceinte ?

Publicité
Publicité

Épilepsie et grossesse

L’épilepsie n’a aucune influence sur le déroulement d’une grossesse (certaines études montrent même que la grossesse à une influence positive sur l’épilepsie). Ainsi une femme épileptique peut parfaitement tomber enceinte et porter normalement son enfant. C’est d’ailleurs le cas de 5 000 enfants qui naissent chaque année de mères épileptiques. Dans plus de 95 % des cas, aucune complication n’est à déplorer. Les risques de contractions précoces ou d’accouchements prématurés sont uniquement plus élevés chez les femmes épileptiques qui fument. À noter que la transmission de l’épilepsie à l’enfant n’est possible que dans le cas où la femme souffre d’une épilepsie à caractère héréditaire, ce qui reste assez rare (environ 10 % des cas).

Publicité

Traitement de l’épilepsie pendant la grossesse

Publicité
Si l’épilepsie ne constitue par un problème chez la femme enceinte, le traitement à base d’antiépileptiques, lui en est un. En effet, la prise de ce type de médicaments est susceptible de perturber le développement normal du fœtus (malformations dans 7 % des cas) ou d’être responsable d’hémorragie chez l’enfant après la naissance. Quelle est la solution ? Prévoir suffisamment tôt sa grossesse pour pouvoir adapter préventivement et progressivement le traitement antiépileptique. La grossesse devra donc être étroitement surveillée par le neurologue et l’obstétricien (qui doivent travailler main dans la main). Concrètement, le traitement devra être poursuivi en ne prenant qu’un seul médicament à la dose la plus faible possible, certains médicaments n’entraînant pas de risque de malformation supérieur à celui du reste de la population moyenne.
Publicité

Ailleurs sur le Web

Vidéos

Publicité
Publicité