Grossesse extra-utérine et taux de HCG : le lien

Publicité
L'hormone chorionique gonadotrope (HCG) est sécrétée dès l'implantation du fœtus dans l'utérus par le placenta. Le dosage sanguin de l'HCG est systématiquement effectué dès lors que vous pensez être enceinte. Son taux permet de confirmer une grossesse mais aussi de voir si vous faites une fausse couche ou une grossesse extra-utérine.
Publicité

5495286-inline-500x333.jpg© Istock

Qu'est-ce qu'une grossesse extra-utérine ?

La grossesse extra-utérine correspond au développement d'un embryon en dehors de la cavité utérine. Celui-ci peut s'implanter dans une trompe utérine, un ovaire, le col utérin ou la cavité abdominale. Ce phénomène est dû à une mauvaise perméabilité des trompes provoquée entre autres par une maladie sexuellement transmissible, un antécédent de salpingite, d'IVG ou de chirurgie pelvienne. Le principal risque d'une grossesse extra-utérine est la rupture de la trompe utérine, celle-ci entraîne une hémorragie et met en jeux le pronostic vital.

Publicité
Taux de ? HCG et grossesse extra-utérine (GEU)

Le dosage sanguin des ? HCG se fait par une simple prise de sang. En cas de doute sur une GEU, l'analyse doit être réalisée en urgence afin d'orienter le diagnostic. Une grossesse qui se déroule normalement double le taux de ? HCG toutes les 48 heures. Une chute du taux de ? HCG indiquera une fausse couche et une stagnation du taux orientera vers une GEU. L'imagerie médicale par échographie endovaginale permet maintenant un diagnostic précoce de GEU. À titre indicatif, le taux de ? HCG est compris entre 10 et 30 au 10e jour de grossesse pour atteindre 25 000 à 140 000 à la 8e semaine de grossesse pour ensuite redescendre.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité