Infection urinaire pendant la grossesse : les risques pour le bébé

Publicité
Les infections urinaires sont relativement fréquentes pendant la grossesse, en raison de l'augmentation du volume de l'utérus qui comprime la vessie. Savoir les reconnaître pour les traiter est primordial.
Publicité

5495210-inline-500x334.jpg© Istock

Quels sont les signes de l'infection urinaire au cours de la grossesse ?

Bien souvent, l'infection urinaire provoque peu de symptômes. L'envie d'uriner plus fréquemment peut être isolée. On peut aussi observer des douleurs dans le bas du ventre et des brûlures au moment de l'émission des urines. Celles-ci peuvent avoir un aspect trouble, voire contenir un peu de sang. Chez la femme enceinte, il peut arriver qu'il y ait des pertes blanches associées, qui doivent aussi faire évoquer une mycose. Si les signes deviennent plus sévères et sont accompagnés de fièvre, de nausées et de vomissements, on peut craindre une atteinte rénale qu'il faut soigner en urgence.

Publicité
Quels sont les risques pour le bébé lors d'une infection urinaire pendant la grossesse ?

Le principal risque d'une infection urinaire non traitée pendant la grossesse est la menace d'un accouchement prématuré. Il peut également y avoir un retentissement sur la croissance du bébé, surtout s'il a été lui-même contaminé par la bactérie responsable de l'infection. Il est donc important de dépister l'infection urinaire chez la femme enceinte de manière régulière et, au moindre doute, par un ECBU. Un traitement adapté par antibiotiques est, la plupart du temps, rapidement efficace et permet d'éviter des complications graves pour l'enfant.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité