Dépistage du diabète gestationnel : le test HGPO

Dépistage du diabète gestationnel : le test HGPO©iStock
Publicité

La prise en charge précoce du diabète gestationnel est indispensable pour limiter les risques de complications pendant la grossesse. Pour cela, il existe un test spécifique : l’Hyperglycémie Provoquée par Voie Orale (HPGO).

Publicité

Le test HPGO, qu'est-ce que c'est ?

Prise de poids excessive, fatigue accrue, soif intense, mictions volumineuses… Les symptômes du diabète gestationnel ne diffèrent pas beaucoup des maux de grossesse. La pathologie est donc difficile à détecter. C'est là que le test HPGO entre en jeu. Bien que non obligatoire, cet examen, réalisé au sein d'un laboratoire d'analyses médicales, est proposé à la majorité des femmes enceintes entre la 24e et la 28e semaine d'aménorrhée. Certaines femmes présentent un risque accru de développer ce type de diabète. C'est le cas notamment des femmes de plus de 35 ans, des femmes en surpoids ou encore des femmes ayant déjà accouché d'un bébé de plus de 4 kg. Le test consiste tout simplement à observer la réaction de l'organisme après l'ingestion d'une quantité importante (75 g) de glucose.

Le test HPGO, quelles sont les valeurs normales ?

Le test HPGO permet d'effectuer trois mesures glycémiques différentes : à jeun, 1 heure et 2 heures après l'absorption de la substance sucrée. Le taux de glycémie sera considéré comme normal s'il est :
- inférieur à 0,92 gramme/litre (g/l) pour la glycémie sanguine à jeun ;
- inférieur à 1,80 g/l pour la glycémie sanguine après 1 heure ;
- inférieur à 1,53 g/l pour la glycémie sanguine après 2 heures.
L'interprétation des résultats doit être faite par un médecin ou un gynécologue. Le diagnostic est généralement confirmé lorsque les trois valeurs sont anormales. Un régime alimentaire spécifique sera alors mis en œuvre pour réguler rapidement l'hyperglycémie.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité