Diabète de grossesse : les normes de glycémie postprandiale

Le diabète gestationnel présente des risques non négligeables pour le bébé bien sûr, mais également pour la future maman. Aussi, un dépistage systématique (mais non obligatoire) est vivement conseillé à certaines femmes enceintes. Pour ce faire, on peut évaluer la glycémie postprandiale. Mais à partir de quel taux le diabète de grossesse est-il diagnostiqué ? 

Publicité
Publicité

Zoom sur les normes de glycémie postprandiale

Le contrôle du taux de glycémie dans le sang est proposé aux futures mamans dès le premier trimestre, à l'occasion de la première consultation prénatale. Très simple et facile à réaliser, ce bilan s’effectue en laboratoire d’analyses médicales. Il consiste à faire un simple prélèvement sanguin à jeun ou environ deux heures après avoir mangé. Dans ce dernier cas, le taux de glucose doit nécessairement être inférieur à 1,20 g/litre de sang. Au-delà de ce chiffre, le diabète gestationnel est avéré.

Le contrôle de la glycémie postprandiale est positif : que faut-il faire ?

Publicité

En cas de diabète gestationnel, il est indispensable de contrôler régulièrement son taux de glycémie. L’autosurveillance glycémique (ASG) se fait à l’aide d’un simple lecteur de glycémie. Toute augmentation inhabituelle du taux de glucose dans le sang pourra ainsi être notifiée au diabétologue et au gynécologue. En complément de ces contrôles journaliers, la future maman pourra prendre certaines mesures visant à stabiliser son diabète gestationnel : activités sportives adaptées à la grossesse et régime alimentaire sain et équilibré, entre autres.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité