Toxoplasmose pendant la grossesse : le risque pour le fœtus

Toxoplasmose pendant la grossesse : le risque pour le fœtus©iStock
La toxoplasmose inquiète et préoccupe toutes les futures mamans. C'est tout à fait naturel. Cette maladie peut en effet avoir de sérieuses conséquences sur la santé de bébé. Mais quels sont exactement les risques pour le fœtus lorsqu'on contracte la toxoplasmose pendant la grossesse ?
Publicité
Publicité

5135529-inline-500x333.jpg

Premier trimestre : bébé est-il en danger ?

La contamination du fœtus reste très rare durant le premier trimestre. Néanmoins, le danger est malheureusement bien présent. Si la future maman transmet la toxoplasmose à son bébé durant les 3 premiers mois de grossesse, l’enjeu est vital. Le risque de fausse couche prématurée est alors important. En effet, la maladie atteint rapidement le système nerveux du fœtus. Dans les cas où la grossesse est viable, les conséquences sur la vie du bébé peuvent être très graves, des lésions cérébrales irréversibles peuvent notamment apparaître.

La transmission de la toxoplasmose au cours du second trimestre

Durant le second trimestre, bébé se développe rapidement et devient vite plus résistant. Si la maladie lui est transmise entre le troisième et le sixième mois, il y a moins de chance que les fonctions cérébrales soient atteintes. Malgré tout, le risque n’est pas négligeable. Généralement, ce sont tout de même les yeux qui sont plus sévèrement touchés.

Contamination de la toxoplasmose en fin de grossesse

Publicité

Lorsque la maladie se déclare au cours du troisième trimestre, le système nerveux de bébé n’est généralement pas impacté. En revanche, la contamination de la toxoplasmose peut entraîner de graves atteintes oculaires.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité