Pertes blanches : un symptôme de grossesse pendant les premiers jours

Publicité

De nombreuses femmes tentent de percevoir le moindre symptôme de grossesse le plus tôt possible. Les pertes blanches de grossesse sont parmi les premières manifestations liées aux inévitables variations hormonales.

Publicité

Un symptôme de grossesse dès les premiers jours : vrai ou faux ?

Les pertes blanches ou leucorrhées concernent toutes les femmes, enceintes ou non. Sous l’influence des hormones, la leucorrhée peut être très importante chez certaines futures mamans. Mais il est admis que c’est un symptôme de grossesse fiable uniquement si elle est accompagnée d’autres symptômes de grossesse dès les premiers jours. Des leucorrhées abondantes ne suffisent pas à elles seules à présumer que l’on est enceinte. Il est donc préférable de faire un test de grossesse au moindre doute.

Pertes blanches et grossesse : une histoire d’hormones

La production d’œstrogènes augmente considérablement dès le tout début d’une grossesse. Au cours des premières semaines qui suivent la fécondation, la muqueuse vaginale est modifiée du fait d’un renouvellement cellulaire accéléré. Cela peut avoir une influence sur le volume des leucorrhées ainsi que sur leur consistance et leur couleur. Plus ou moins liquides, laiteuses, elles peuvent aussi être claires ou foncées selon les femmes.

Symptôme de grossesse : faut-il s’inquiéter d’un excès de pertes blanches

Publicité

La présence d’une grande quantité de pertes blanches en début de grossesse n’a généralement rien d’inquiétant. Ce phénomène est normal puisqu’il s’agit de sécrétions vaginales abondantes pour raison hormonale. Il est en revanche recommandé de consulter un gynécologue dès lors que ces pertes sont malodorantes, colorées, voire sanguinolentes, qu’elles s’accompagnent ou non de démangeaisons ou de brûlures au niveau de la vulve. Le but de cette consultation est de rechercher une éventuelle infection.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité