Traitement de la stérilité féminine : la fécondation in vitro

Cette technique de fécondation médicalement assistée consiste à administrer des hormones spécifiques pour stimuler les ovaires et générer ainsi un développement multifolliculaire. A maturation idéale, l'ovulation est déclenchée artificiellement tandis que les follicules seront prélevés par voie vaginale dans les 36 h suivantes. Les ovocytes récupérés dans le liquide folliculaire sont mis en culture en présence de spermatozoïdes. Les embryons seront ensuite introduits dans l'utérus. Parmi les effets indésirables de ce traitement figure le syndrome d'hyperstimulation ovarienne. Ce dernier se caractérise par l'augmentation du volume ovarien dans les jours suivant le prélèvement.

Traitement de la stérilité féminine : l'insémination artificielle intra-utérine

Cette technique est privilégiée lorsque la patiente présente une anomalie au niveau du col utérin. Elle a pour objectif de stimuler la croissance des follicules et d'induire l'ovulation via l'injection de gonadotrophines chorioniques humaines. Les spermatozoïdes seront injectés dans l'utérus quelques jours plus tard. Les grossesses multiples consécutives à ce type de stimulation ovarienne constituent le principal risque de ce traitement. Des cas d'hyperstimulation ovarienne sont également rapportés. Il résulte d'une réponse disproportionnée des ovaires face à l'administration d'hormones. Dans les faits, cela se traduit par d'importantes douleurs abdominales, des troubles digestifs, une prise de poids voire même des difficultés respiratoires.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.