Une américaine de 61 ans donne naissance à… sa petite-fille !

A 61 ans, Cecile Eledge a porté le bébé de son fils et de son compagnon grâce à la gestation pour autrui, et vient tout juste d’accoucher de sa petite-fille. 
Une américaine de 61 ans donne naissance à… sa petite-fille !Istock

Que ne ferait une mère pour combler son enfant ? Cecile Eledge, une américaine de 61 ans, a porté le bébé de son fils et de son gendre pendant neuf mois, avant de donner naissance à sa petite-fille, le 25 mars dernier.

“Je n’ai pas hésité une seule seconde, c’était un instinct naturel”

Lorsqu’elle apprend que son fils, Matthew Eledge, et son mari Elliot Dougherty, rêvent de fonder une famille, elle se propose immédiatement de les aider en devenant leur (grand-)mère porteuse. “Je n’ai pas hésité une seule seconde, c’était un instinct naturel”, indique-t-elle dans un communiqué de presse du Nebraska Medical Center. Si les deux hommes ont d’abord cru qu’elle plaisantait, ils ont finalement accepté sa proposition, rassurés par un médecin sur la viabilité de cette option.

Un long processus a tout de même été nécessaire, afin de déterminer si la sexagénaire était une bonne candidate pour porter l’embryon. Son âge était, en effet, un facteur à ne pas négliger, et elle s’est soumise à une série de tests avant d’avoir le feu vert des médecins. “Je fais très attention à ma santé, je n’avais donc aucune raison de douter de mes capacités à porter ce bébé”, précise-t-elle dans une interview à la BBC.

Une grossesse à cet âge n’est généralement pas recommandée

L’embryon a été conçu par fécondation in vitro, avec le sperme de Matthew et l’ovule de la soeur d’Elliot. Après neuf mois de gestation, la petite Uma Louise Doherty-Eledge est née, pour le plus grand bonheur de ses parents. Le bébé, qui pesait 2,330 kg à la naissance, et sa grand-mère sont toutes deux en parfaite santé.

Le Docteur Ramzy Nakad, qui a supervisé l’accouchement de Cécile, met tout de même en garde contre ce type de grossesse gériatrique. Il rappelle que, passé un certain âge, les femmes enceintes nécessitent une surveillance médicale accrue, et que toutes les sexagénaires ne sont pas forcément en assez bonne santé pour devenir mères porteuses. Dans ce cas précis néanmoins, “tout était aligné pour obtenir une belle issue”.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.