A quoi sert le curetage après une fausse couche ?

Après une fausse couche, un curetage (appelé également "aspiration") s’avère parfois indispensable. Cette opération, qui ne dure pas plus de 15 minutes, reste relativement bénigne sur le plan médical. En revanche, elle nécessite bien souvent un accompagnement psychologique de qualité. Mais à quoi sert exactement une aspiration après une fausse couche ?

Publicité
Publicité

© Istock

Comment se déroule un curetage ?

Un curetage peut se réaliser sous anesthésie locale ou générale selon le souhait de la patiente. L’opération, n’excédant pas 15 minutes, est très simple et rapide à réaliser. Il s’agit de nettoyer les muqueuses de l’utérus à l’aide de petits instruments chirurgicaux adaptés. Les activités habituelles du quotidien peuvent très rapidement être reprises, mais il est toutefois conseillé de se reposer durant 2 ou 3 jours. Une échographie doit être faite plus tard afin de contrôler les suites de l’opération. Il s’agit principalement de s’assurer de l’absence d’infections et du bon rétablissement de la patiente.

Publicité

Pourquoi réaliser un curetage après une fausse couche ?

Publicité

Lorsqu’une grossesse n’est pas viable, une fausse couche spontanée est quasiment inévitable. L’embryon se détache de la paroi utérine et il est expulsé par voie naturelle. Dans certains cas toutefois, l’expulsion n’est pas complète. Il reste en effet certains tissus organiques dans l’utérus qui doivent absolument être retirés. Il s’agit le plus souvent du placenta. A noter qu’il y a deux autres cas qui nécessitent un curetage en urgence : la fausse couche hémorragique et la fausse couche tardive.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés