Comment se déroule un curetage ?

Un curetage peut se réaliser sous anesthésie locale ou générale selon le souhait de la patiente. L’opération, n’excédant pas 15 minutes, est très simple et rapide à réaliser. Il s’agit de nettoyer les muqueuses de l’utérus à l’aide de petits instruments chirurgicaux adaptés. Les activités habituelles du quotidien peuvent très rapidement être reprises, mais il est toutefois conseillé de se reposer durant 2 ou 3 jours. Une échographie doit être faite plus tard afin de contrôler les suites de l’opération. Il s’agit principalement de s’assurer de l’absence d’infections et du bon rétablissement de la patiente.

Pourquoi réaliser un curetage après une fausse couche ?

Lorsqu’une grossesse n’est pas viable, une fausse couche spontanée est quasiment inévitable. L’embryon se détache de la paroi utérine et il est expulsé par voie naturelle. Dans certains cas toutefois, l’expulsion n’est pas complète. Il reste en effet certains tissus organiques dans l’utérus qui doivent absolument être retirés. Il s’agit le plus souvent du placenta. A noter qu’il y a deux autres cas qui nécessitent un curetage en urgence : la fausse couche hémorragique et la fausse couche tardive.

> De plus en plus de femmes renoncent à la chirurgie esthétique et utilisent cette pilule à la place.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.