Azoospermie : les hommes atteints de ce trouble intime meurent souvent avant 50 ans

Une nouvelle étude présentée au congrès de l'American Society of Reproductive Medicine à Denver (Etats-Unis) révèle que les hommes atteints d'azoospermie, auraient une espérance de vie moyenne de 48,8 ans. 

Publicité

L'infertilité ne serait pas la seule complication entraînée par l'azoospermie. Les hommes touchés seraient également deux fois plus à risques de mourir prématurément d'un cancer ou d'une maladie cardiovasculaire. Des conclusions données lors de la présentation d'une étude menée sur le sujet au cours d'une conférence de l'American Society of Reproductive Medicine à Denver (Etats-Unis), rapportée par le journal anglais Dailymail.

Zoospermier : une espérance de vie moyenne de 48,8 ans

"L'azoospermie est une maladie qui touche moins de 1% de la population générale, soit 5 à 15% des hommes infertiles", explique l'Association Française d'Urologie sur son site. La caractéristique principale de ce trouble est l'absence de spermatozoïdes. Au cours de leur étude, les chercheurs ont étudié les cas de 50 000 volontaires danois entre 2006 et 2015. Tous ont été catégorisés en fonction du troubles de la fertilité dont ils étaient atteints. Les chercheurs ont ensuite étudié leur espérance de vie et leurs bilans de santé en les comparant avec ceux ayant subi une vasectomie et ceux sans aucun problème de fertilité. Résultat ? Un seul groupe de personnes a montré une espérance de vie significativement réduite par rapport aux autres : ceux atteints de zoospermie avec une moyenne d'âge de décès de 48,8 ans. "Ces résultats sont très surprenants, ont commenté les chercheurs, nous savions que les problèmes d'infertilité affectaient la santé des femmes, mais jusque là aucune incidence n'avait été définie chez l'homme."

Publicité
Publicité

Les chercheurs expliquent une découverte aussi tardive par le fait que jusqu'ici les médecins se sont concentrés uniquement sur les solutions contre l'infertilité féminine. "Mais il apparaît évident que le niveau de fertilité des hommes aussi influence la santé des hommes", quant à savoir pourquoi les recherches se poursuivent sur cette piste.

Infertilité de l'homme : où fire un test de fertilité ?

On estime qu'il faut envisager le recours à un test de fertilité après 12 à 24 mois d'essai de conception infructueux. La première démarche à effectuer est de consulter un médecin. Ce rendez-vous médical a pour objectif de faire le point sur la situation. Il permet de déceler d'éventuelles causes simples de l'infertilité. Le médecin procède dans un premier temps à un interrogatoire concernant l'âge, le passé médical et chirurgical, le mode de vie, la vie sexuelle et les éventuelles maladies chroniques ou génétiques du patient. Dans un deuxième temps, le médecin réalise un examen des organes génitaux. À l'issue de ce dernier, s'il l'estime nécessaire, le médecin pourra prescrire à l'homme un spermogramme

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X