Infertilité masculine : quand faire un spermogramme ?

Lorsqu'un couple a un désir d'enfant, et qu'aucune grossesse ne se déclare après plusieurs mois de tentatives infructueuses, un bilan d'infertilité est proposé à la fois à la femme et à l'homme, pour en comprendre la cause et proposer un traitement adapté.

Publicité

6592784-inline-500x358.jpg© Istock

Quelles sont les principales causes d'infertilité masculine ?

L'infertilité masculine peut avoir plusieurs causes : des causes hormonales qui provoquent l'insuffisance de production de sperme, les causes mécaniques comme une obstruction des canaux spermatiques ou de l'urètre ou une éjaculation rétrograde. Certaines maladies infantiles peuvent également rendre un garçon stérile. Une exposition à des radiations, à des toxiques ou à de la chaleur peut également limiter la probabilité de devenir papa. C'est pourquoi il est important de bien interroger l'homme en cas de difficultés à avoir un enfant.

Publicité
Publicité

À quoi correspond le bilan d'infertilité masculine ?

Lorsqu'un couple n'arrive pas à avoir d'enfant, le bilan d'infertilité masculine est aussi important que celui de la femme. On attend généralement un an sans grossesse pour proposer ce bilan qui passe dans un premier temps par un spermogramme. Cet examen correspond au recueil et à l'analyse du sperme. Il permet de « compter » les spermatozoïdes afin de savoir si l'homme en produit suffisamment. Une insuffisance de production ou oligospermie peut compromettre une grossesse. Il étudie également la qualité et la mobilité des spermatozoïdes, indispensables à leur migration dans les trompes de la femme.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X