Si les diarrhées peuvent être fréquentes chez les bébés en raison notamment d'épidémie de gastro-entérite, ce problème doit tout de même être pris au sérieux. En effet, les enfants en bas âge risquent de se déshydrater rapidement. On fait le point sur les recommandations en cas de diarrhée aiguë du nourrisson avec le Professeur Patrick Tounian, Chef du service de Nutrition et gastroentérologie pédiatriques à l’hôpital Trousseau.

Bébé : quand parle-t-on de diarrhée ?

“On parle de diarrhée quand les selles de bébé sont plus fréquentes et moins consistantes que d’habitude (plus liquide)” explique le Professeur Tounian. Ainsi, face à un bébé qui fait plus de trois selles liquides par jour, on évoque une diarrhée aiguë. Source de nombreuses inquiétudes pour les parents, la diarrhée doit être prise au sérieux. En cause ? le risque de déshydratation chez les enfants de moins de trois ans. Chaque année, environ 14 000 hospitalisations résultent d’une gastro-entérite.

Diarrhée chez le bébé : que faire ?

Pour éviter que le bébé se déshydrate, il faut proposer une solution de réhydratation que l’on trouve dans les pharmacies sans ordonnance. Généralement, ce type de produit se présente sous forme de poudre à diluer dans de l’eau minérale. En cas de vomissements associés aux diarrhées, il est conseillé de donner des petites quantités régulièrement. “Du côté alimentation, cette dernière doit être normale. Évidemment, on évite de donner des jus et des sodas aux enfants” précise le Professeur Patrick Tounian. “Quant au lait, les parents peuvent continuer de donner la formule habituelle. Seul un médecin peut décider de changer de lait en proposant une formule appauvrie en lactose en cas notamment de diarrhée profuse (très fréquente et très liquide).”

Diarrhée du nourrisson : reconnaître les signes de gravité

“Selon moi, le plus important à dire aux parents c’est de savoir reconnaître les signes de gravité face à un bébé qui a la diarrhée. Ces signes doivent les amener à consulter en urgences un médecin, un pédiatre ou se rendre aux urgences pédiatriques :

  • Le bébé n’est plus capable de se réhydrater soit parce qu’il vomit systématiquement, soit parce qu'il il est trop apathique (fatigue intense) ;
  • La diarrhée est profuse, on a l’impression que dès que l’on donne quelque chose à boire à l’enfant, il fait une selle très liquide immédiatement ;
  • Les symptômes sont associés à une fièvre (au-delà de 38°C) persistante depuis trois jours.

Seul le médecin pourra évaluer l’état du bébé et décider ou non d’une hospitalisation” précise le pédiatre.

Le vaccin contre la gastro-entérite à rotavirus

“Le vaccin contre le rotavirus ne fait pas partie des vaccins obligatoires mais il est recommandé par les pédiatres. Il est très efficace contre les formes graves de gastro-entérite, causées la plupart du temps par le rotavirus” explique le Professeur Tounian. Ce vaccin est administré sous forme orale. “Il doit être fait au mieux avant les six mois du bébé pour un maximum d’efficacité” précise le chef du service de Nutrition et gastroentérologie pédiatriques de l’hôpital Trousseau. Selon le site officiel vaccination Info Service : “Il est important de commencer la vaccination contre le rotavirus tôt chez le bébé, dès l’âge de 6 semaines. Elle doit être terminée au plus tard à l’âge de 6 ou 8 mois selon le vaccin utilisé. Deux vaccins sont disponibles, administrés à au moins un mois d’intervalle en 2 ou 3 doses.” A noter, ce vaccin n’est pas remboursé.

> Sécurisez vos proches, votre patrimoine et vos revenus !

Sources

https://vaccination-info-service.fr/Les-maladies-et-leurs-vaccins/Gastro-enterite-a-rotavirus

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.