Comment bien utiliser l'homéopathie pendant la grossesse et l'allaitement ?

L’homéopathie fait partie des médecines douces qu’il est tout à fait possible d’utiliser dans le cadre d’une grossesse ou en période d’allaitement. Si vous avez besoin d’un guide d’homéopathie pour savoir combiner homéopathie et grossesse, voici quelques réponses aux principales questions que vous pourriez vous poser.

Publicité

6438484-inline-500x333.jpg© Istock

Homéopathie et grossesse

La grossesse peut parfois s’accompagner de nombreux troubles difficiles à combattre car tous les médicaments ne sont pas autorisés chez les femmes enceintes. Mais l’homéopathie propose un grand nombre de traitements tout à fait inoffensifs pour la mère comme pour l’enfant et qui donnent d’excellents résultats. Vous pouvez donc sans risques les utiliser comme si vous n’étiez pas enceinte. En revanche, gardez à l’esprit que ce type de médicaments doit en temps normal être prescrit de façon individualisée. Ainsi, si les symptômes ne s’améliorent pas dans les deux jours qui suivent, c’est peut-être qu’ils ne sont pas adaptés ou que le problème est plus grave que vous ne le pensez. Il est dès lors préférable de ne prendre aucun risque et de consulter un médecin (homéopathe) sans tarder.

Publicité
Publicité

Homéopathie et allaitement

De la même façon, les femmes qui allaitent peuvent utiliser sans risques des médicaments homéopathiques. Les traitements homéopathiques n’étant pas toxiques, ils peuvent être pris de la même façon qu’en temps normal ou qu’au cours de la grossesse. À noter que, s’il est possible de donner des granules à un bébé en les dissolvant dans un peu d’eau, la mère peut aussi les prendre pour que les principes actifs (très fortement dilués) passent dans le lait maternel.

 
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X