Calculer sa date d'ovulation après une fausse couche

Publié le 30 Juin 2018 par La Rédaction Médisite
Pour accroître ses chances de tomber enceinte et donner vie à son désir d’enfant, il est important de connaître sa date d’ovulation et sa période d’ovulation. Or que faire après une fausse couche ? Comment calculer sa date d’ovulation après une fausse couche ?
Publicité

6748743-inline-500x334.jpg© Istock

Tomber enceinte: la période d’ovulation

Savoir calculer la période d’ovulation, autrement dit le bon moment pour assouvir son désir d’enfant, est essentiel. Comment procéder? Quelle que soit la durée des cycles de la femme (cycles longs ou courts), la durée de la phase lutéale est invariablement de 14 jours. Pour connaître la date d’ovulation, il faut donc ôter ces 14 jours à la durée totale du cycle. Si un cycle dure par exemple 28 jours, la date d’ovulation sera de 28 - 14 = au quatorzième jour. Enfin, il faut savoir qu’une marge pour tomber enceinte existe, puisque les spermatozoïdes ont une durée de vie de 4 jours et l’ovule d’un jour: la fenêtre d’ovulation est donc de plus ou moins 3 jours autour de la date d’ovulation.

A lire aussi : L'IVG en danger !

Publicité
Publicité

Ovulation après une fausse couche

Que faire après une fausse couche? Comment calculer sa date d’ovulation? Les gynécologues conseillent souvent à la femme de laisser son organisme se reposer pendant un cycle complet suite à une fausse couche. Cela permet dans le même temps à la femme de se remettre psychologiquement de ce traumatisme. En outre, il est possible que la fertilité soit moindre le mois suivant la fausse couche, pour revenir à la normale les mois ultérieurs. Le calcul de la date d’ovulation est le même après ou sans une fausse couche: il s’agit d’ôter 14 jours à la date du premier jour des règles suivantes. Soit 2 à 4 semaines après la fausse couche.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X