Fertilité : messieurs, voici pourquoi les slips sont à bannir

Dans une récente étude, des chercheurs d'une université américaine ont révélé que le choix des sous-vêtements serait d'autant plus important qu'il a un impact direct sur la fertilité chez un homme. Les plus moulants affecteraient la production de spermatozoïdes.

Publicité

© IstockLes causes de l'infertilité sont diverses et variées, mais les hommes qui veulent devenir père auraient plutôt intérêt à faire attention au choix de leurs sous-vêtements. En effet, une étude américaine publiée le 8 août 2018 dans la revue Human Reproduction a démontré que les sous-vêtements amples auraient une incidence positive sur la production de spermatozoïdes, comparés à ceux qui sont plus moulants.

Publicité
Publicité

Une concentration en spermatozoïdes plus élevée chez les adeptes du caleçon

Pour arriver à cette conclusion, 656 hommes ont réalisé des spermogrammes (analyses du sperme) entre 2000 et 2017, dans le service d'assistance à la procréation du Massachusetts General Hospital à Boston. Ils ont également dû remplir des questionnaires leur demandant de renseigner le type de sous-vêtement qu'ils portaient le plus souvent. Le résultat fut sans appel : si 53% des hommes ont indiqué porter généralement des caleçons, ces derniers avaient une concentration en spermatozoïdes 25% plus élevée que ceux qui privilégiaient des sous-vêtements plus serrés (boxer court ou long, slip moulant, etc.).

De plus, l'étude révèle que les hommes qui préféraient porter des sous-vêtements près du coprs sécrétaient plus d'hormone folliculo-stimulante (FSH), qui stimule la formation des spermatozoïdes. Ce mécanisme va venir compenser une température trop élevée pour les testicules. Or, on sait que la chaleur affaiblit les spermatozoïdes. C'est d'ailleurs le principe du slip chauffant, méthode de contraception masculine.

A quoi est dûe l'infertilité masculine ?

On estime que l'infertilité peut venir dans 30% des cas de la femme, dans 30% de l'homme, dans 30% à la fois de l'homme et de la femme, et dans 10% d'une cause inconnue. L'infertilité n'est pas à confondre avec la stérilité : selon IVI, être infertile signifie "une inaptitude à concevoir et à engendrer une descendance après une année de rapports sexuels réguliers" et peut donc être transitoire, tandis qu'être stérile se définit par "l’incapacité pour un individu ou un couple de concevoir naturellement un enfant."

Les causes les plus communes d'infertilité masculine peuvent être intrinséques (absence complète de spermatozoïdes, nombre trop peu important de spermatozoïdes fonctionnels, mobilité insuffisante des spermatozoïdes, nombre de spermatozoïdes anormaux trop important) ou extrinséques. Dans ce cas, des facteurs environnement sont à prendre en compte comme le tabac, la pollution, l'alcool, le stress ou encore des produits chimiques. Des traitements médicaments, hormonaux ou chirurgicaux existent pour traiter l'infertilité masculine.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X